REFLEXION

CELEBRATION DE YENNAYER : Intenses préparatifs en cours



Pour ce Yennayer de l'an 2969, les familles mostaganémoises marquant l’évènement de la nouvelle année amazighe « Yennayer », avec une touche particulière mêlant des pratiques nouvelles à celles héritées de génération en génération  En effet,  les commerçants des différentes villes et localités de la wilaya ont entamé les préparatifs depuis déjà plusieurs semaines. Les étals sont achalandés de divers produits forts prisés par les consommateurs, comme les cacahuètes, les fruits secs et autres confiseries. La présentation de plusieurs variétés de ces produits n’est pas sans attirer des clients qui s’agglutinent devant les étals pour préparer cette traditionnelle fête amazighe. Une grande ambiance règne à longueur de journée. Dans ce contexte, un riche programme culturel a été élaboré par la direction de la culture, en collaboration avec des associations, et qui durera plusieurs jours. On compte notamment sur l’association la Bataille de Mazagran, présidée par Nourredine Benslimane, qui a concocté un important programme dont les festivités se dérouleront au niveau de la Maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki de Mostaganem à partir du jour J. Des journées d’étude et d’information sur le patrimoine amazigh seront animées par des professeurs universitaires et des spécialistes, en plus des expositions de produits artisanaux, des représentations théâtrales, des récitals poétiques, des concerts de musique et des défilés de vêtements traditionnels sont prévus lors de cette fête amazighe.  S’agissant des plats organisés durant cet événement, le "Cherchem", un plat préparé avec des ingrédients à base de blé et de légumes secs, est incontournable sur la table de "Yennayer" à Mostaganem. Ce plat symbolise le début de la saison hivernale et de la nouvelle saison agricole, explique la journaliste spécialisée en patrimoine local, Hassiba Bendris. Le "Cherchem" de Mostaganem est composé de blé moulu, de pois-chiche et de fèves sèches. Il est préparé le 11ème jour de janvier, journée consacrée au plat chaud (El Hami). Il est consommé ensuite par tous les membres de la famille et les voisins. Certaines familles résidant dans la région du Dahra, à l’Est de la wilaya, préparent également le "Regag", un met constitué de "Th’rid", accompagné d’une sauce de légumes et du poulet ou alors le couscous, préparé de la même manière ajoute Bendris. Outre le "Cherchem", "Regag" et "Couscous", les femmes se réunissent dans les patios et les "Houachs" des habitations des vieux quartiers de Tigditt comme Souika Tahtaniya et Foukaniya , Sidi Maamar et la zaouia autour d’un thé à la menthe et des gâteux traditionnels dont les incontournables beignets "Sfendj" aux raisins secs, préparés à cette occasion, l’après-midi ou le soir de Yennayer.                                        

G.Yacine
Mercredi 9 Janvier 2019 - 17:59
Lu 454 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+