REFLEXION

CELEBRATION DE L’AID EL FITR : Mohamed Aissa critique Bonatiro



Une course à l’échalote  semble déjà  s’engager, comme chaque année,  pour annoncer par anticipation le jour de la célébration de l’Aid El Fitr. Les vaticinations de certains notamment  celle de M. Loth Bonatiro, toujours fidèle au rendez-vous, ne semblent pas être du goût du ministre des Affaires religieuses qui a rappelé sur sa page Facebook que seules les institutions officielles de l’Etat  ont vocation à décréter la fin du mois de Ramadhan et le premier jour  de l’Aïd. "Personne ne peur décréter le jour de la célébration du jour de l’Aïd El Fitr en dehors de la Commission nationale d’observation du croissant lunaire qui dont s’appuyer sur le rapport du CRAAG, les missions diplomatiques de l’Algérie dans les pays arabes et musulmans et enfin les délibérations des membres de la Commission eux mêmes »,  a écrit Mohamed Aissa sur sa page Facebook .Le ministre des Affaires religieuses, rappelant que « l’Algérie n’obéit à aucune dictée », dénonce ce qu’il qualifie de « course derrière la notoriété » par certains qui annoncent  par anticipation la célébration du jour de l’Aid « en dépit de la loi divine et de la sagesse ». Pour rappel  M. Loth Bonatiro a annoncé la semaine dernière que l’Aid El Fitr sera célébré le vendredi 15 juin.                  

Salim
Lundi 4 Juin 2018 - 17:57
Lu 364 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-06-2018.pdf
3.99 Mo - 20/06/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+