REFLEXION

CAVES INONDEES PAR LES EAUX USEES A TISSEMSILT : La menace sanitaire guette la cité des 74 logements

Au moment ou le citoyen reçoit un matraquage médiatique sur la lutte contre le Coronavirus et sur les mesures d’hygiène que tout un chacun devra entreprendre au quotidien, l’environnement dans lequel vit ce citoyen ne suit pas et c’est à voir les monticules d’ordures ménagères ou les débordements des égouts pour se rendre à l’évidence que beaucoup reste à faire en termes d’hygiène et de propreté.



En effet, cela fait plusieurs mois que des citoyens habitants la cité des 74 logements (ex cité administrative) dans la ville de Tissemsilt ont lancé l’alerte sur un réel danger qui les guettes et malheureusement aucun geste positif de la part des responsables concernés n’est venu calmer leur crainte et soulager leur souffrance, selon le président de l’association  algérienne pour la promotion des jeunes et de la santé, les habitants de cette partie de la ville sont quotidiennement en guerre contre les odeurs répugnantes, les moustiques et autres petites bestioles qui ont trouvé dans les caves inondées par le fait des infiltrations et autres fuites d’eau ou d’évacuation et qui rejettent leurs odeurs et leurs eaux usées jusqu’en dehors des blocs, ils disent qu’ils ont vraiment peur et qu’ils sont quotidiennement confrontés aux désagréments des débordements des eaux usées qui traversent la conduite des eaux potables, le président de la dite association affirme après l’entame d’une opération de désinfection au niveau de cette cité que certaines caves sont inondée depuis des mois et la situation ne fait qu’empirer, les conduites principales d’assainissement se sont éventrées au niveau des caves depuis longtemps et rejettent les odeurs et les eaux usées dans les sous sols ou carrément dans la rue et ont déjà  rendu la vie insupportable à plus d’un et ce qui se remarque le plus c’est le fait que le débordement des eaux et des eaux usées ont compliqué les choses jusqu’ au point de la peur d’une contamination qui éventuellement pourra créer des foyers de maladies à transmission hydrique, la situation disait notre interlocuteur ne semble pas inquiéter les responsables qui après plusieurs réclamations avaient entamé de timides opérations d’intervention et ne se sont contentés que de pomper une quantité de ces eaux sans prendre le soin d’intervenir pour déboucher les égouts éventrés et procéder à la réfection de ceux endommagés, cette situation interpelle toutes les parties responsables d’abord à prendre en charge cette situation et ensuite ceux de la santé, de l’hygiène et de prévention à procéder particulièrement par ces temps ou ce Coronavirus fait parler de lui au nettoyage et à la désinfection totale de ces caves pour prévenir les risques qui guettent les habitants.

A.Ould El Hadri
Mercredi 8 Avril 2020 - 16:49
Lu 473 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 03-06-2020.pdf
4.75 Mo - 02/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+