REFLEXION

CANTINES SCOLAIRES A MOSTAGANEM : L’approvisionnement encore décrié à Fornaka

Sept directeurs d’écoles primaires de la commune de Fornaka viennent de saisir par lettre le président d’APC à propos de la restauration scolaire. Les écoles concernées relèvent du chef lieu de la commune et des localités de Kédadra, Ouled Senouci, Douaier et Louza.



Dans leur lettre, dont nous détenons une copie, les directeurs en question dénoncent des « dépassements » observées chez   le fournisseur de denrées alimentaires de leurs cantines scolaires. Parmi  ces « dépassements », ils citent : le  « non respect du plan alimentaire », le  « non respect de la qualité des produits alimentaires fournis » et le  « non respect de la fréquence d’approvisionnement ». Notons que l’inspecteur de « l’administration des écoles primaires » et  l’inspecteur de « la restauration  scolaire » sont également destinataires d’une copie de cette lettre. Des parents d’élèves interrogés font un constat qui va dans le sens de l’état des lieux fait par  les directeurs des écoles. Ils disent avoir remarqué une irrégularité dans la ration alimentaire servie à leurs enfants scolarisés. Il en va de même, selon eux, pour la qualité. A l’APC, l’on réplique que la lettre des directeurs n’a rien de fortuit et que ces derniers  n’ont pas pour habitude de soulever ce genre de question. L’on ajoute que « les directeurs disposent des prérogatives pour  refuser la réception des denrées qui ne répondent pas aux critères convenus dans le contrat de fourniture ».  Selon les mêmes élus et fonctionnaires de l’APC,  cette lettre coïncide en vérité  avec le début de la  mise en œuvre des nouvelles orientations en matière de gestion des cantines scolaires.  A comprendre nos interlocuteurs, ces orientations impliquent désormais  l’APC  dans la gestion directe des cantines scolaires mais sans libérer entièrement les directeurs de leurs responsabilités vis-à-vis de leur fonctionnement. « Cette nouveauté dans la gestion des cantines ne semble pas être appréciée par certains directeurs », laissent entendre nos interlocuteurs  en aparté. Signalons enfin que nous avons tenté d’en savoir sur les clauses du contrat de fourniture qui engage  le fournisseur vis-à-vis de  l’APC mais en vain. Le document du contrat  est même absent dans les écoles, à en croire les directeurs approchés.

Aicha Mokhtar
Lundi 11 Février 2019 - 17:51
Lu 237 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+