REFLEXION

CANCER : Une personne de 75 ans sur deux concernée

Avec le vieillissement de la population, la moitié des personnes âgées de plus de 75 ans sera touchée par un cancer d'ici 2050, selon un rapport publié par la Ligue contre le cancer.



Malgré les avancées des traitements contre le cancer, les patients de plus de 75 ans sont encore diagnostiqués trop tardivement. C'est ce que révèle le rapport de l'Observatoire sociétal des cancers, publié jeudi 8 juin par la Ligue contre le cancer. Selon l'étude, plus d'un nouveau cas de cancer sur trois touche des personnes de plus de 75 ans. Ainsi, un million de Français âgés de 75 ans et plus ont, ou ont eu, un cancer au cours de leur vie. Près de 700.000 d'entre eux sont en traitement ou suivis pour cette maladie. L'Observatoire relève plusieurs raisons pour expliquer le diagnostic tardif chez les plus de 75 ans. Elles tardent à consulter en attribuant souvent à l'âge certains de leurs symptômes et peuvent éprouver des difficultés à exprimer ce qu'elles ressentent (fatigue, douleur, etc.). De plus, les dépistages organisés des cancers du sein et du colon ne sont plus proposés à partir de 75 ans. Ce retard au diagnostic réduit les chances de guérison et occasionne des traitements plus lourds, plus difficiles à supporter. Face à cette situation, la Ligue demande que les efforts portent en priorité sur un diagnostic plus précoce de la maladie et l'accès aux meilleurs traitements. Elle propose en particulier de créer une consultation spécifique, avant 75 ans, pour faire le point avec le médecin traitant (facteurs de risque de cancer, pratique de dépistages), et l'envoi de courriers pour les avertir que les programmes de dépistage pour le sein et le colon s'arrêtent à 75 ans et les inciter à se faire suivre régulièrement par leur médecin.  Autre constat, la faible participation des personnes âgées aux essais thérapeutiques (1 à 2% des 75 à 85 ans seulement) qui limite leur accès aux traitements les plus innovants, souligne la Ligue. Elle plaide plus généralement pour des traitements mieux adaptés aux personnes âgées. Souvent considéré comme le fléau du siècle, le cancer fait l'objet de nombreuses études et la survie des patients est en hausse. Entre le 2 et le 6 juin, les principales avancées ont été présentées lors de l'ASCO 2017 (American Society of Clinical Oncology), le plus grand congrès de cancérologie au monde. Les principaux progrès concernent l'augmentation de la durée de vie des patients atteints d'un cancer à un stade avancé et la prise en charge de la maladie.

 

Ismain
Vendredi 9 Juin 2017 - 18:56
Lu 307 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 21-03-2019.pdf
3.17 Mo - 20/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+