REFLEXION

CAISSE NATIONALE DE RETRAITE (CNR) : 66.845 retraités à Mostaganem

Le Directeur de l’Agence CNR de Mostaganem, M.Malki Mourad, a révélé que le rappel de valorisation sera versé avec les pensions et allocations de retraite dès le 22 juin 2018, comme d’ordinaire. Ce rappel concernera un nombre total de 6.0185 concernés et représente un montant total à verser de 24.304.475,00 Dinars soit près de 2,5 milliards de centimes.



Une remarque s’impose toutefois en ce sens que le  nombre de retraités enregistrés, à Mostaganem est de 66.845 a qui est versé un montant global de 1.669.143.876,00 Dinars  (comprenant Allocations familiales et primes de scolarité).La différence 6.660 représente en effet, les nouveaux retraités de moins de 2 ans qui sont automatiquement exclus du champ de la revalorisation. Pour avoir un ordre d’idée et illustrer l’impact financier, on prendra un cas réel d’un retraité moyen, dont la pension nette est de 33.963,54 Da ; il lui est appliqué un taux de majoration de 2,5% et son rappel de valorisation à encaisser, dès le 22 juin courant, toutes retenues comprises, sera un montant net de 585,20 Da. Pour rappel, la revalorisation annuelle des pensions et allocations de retraite est consacrée par les nouvelles dispositions de la loi  N°16-15 du 31/12/2016, modifiant et complétant la loi 83/12 du 02/07/1983 relative à la retraite, à compter du 1erjanvier 2017. La procédure de calcul de la revalorisation, mise en œuvre depuis 1991, est celle fixée par les différents arrêtés ministériels portant revalorisation annuelle des pensions et allocations de retraite .Ainsi ,le montant de la valorisation est déterminé, tout simplement, selon la formule suivante : avantage principal (AP) x le taux de revalorisation et l’on comprend qu’il s’agit d’une revalorisation à taux unique applicable à toutes les pensions de retraite ceci ,pour la petite histoire. Sauf que, cette fois-ci, le Conseil d’Administration et le Ministre du Secteur, Mourad Zemali, ont décidé autrement en appliquant un taux  de revalorisation modulable, dans des limites établies et qui serait inversement proportionnel à l’importance de la pension ce qui n’est pas du tout du goût  pour certains retraités, à pensions plus conséquentes, dont  la revalorisation en question s’est traduite par un rappel de 150,00 Da, nous a-t-on dit mais, ce nouveau système de calcul s’est avéré très avantageux pour les « petites pensions »,en réalité. Hormis cette nouvelle procédure de revalorisation des pensions de retraite, l’immense majorité des retraités plaident pour une levée de cette injustice du fait  que les pensions sont des revenus versés, en différé, aux salariés. Ainsi, ces retraités ont déjà  payé leurs impôts alors qu’ils étaient en activité. Donc, soumettre à nouveau cette partie de leurs revenus, versée sous forme de pension, à l’impôt (IRG), c’est pénaliser les retraités  en le faisant doublement. D’autre part, la majorité des retraités soutient que toutes les revalorisations décidées n’ont jamais pu amortir la cherté de la vie, induite par l’inflation,  et  considère  que l’imposition des pensions des retraités est injuste.

Younes Zahachi
Mardi 12 Juin 2018 - 18:14
Lu 1001 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma