REFLEXION

CADRE DE VIE DEGRADE A AIN EL-BIA : Les habitants interpellent le wali d’Oran

Aïn El Bia, compte, dans son espace administratif, plusieurs camps d'habitations de Sonatrach et de ses filiales. Mais suite à l'abandon de la gestion de ces camps, les problèmes ont commencé à s'accumuler d'autant plus que les services de l'APC d’Ain El-Bia ainsi que la daïra n’ont eu aucune réaction envers la situation dégradante de la localité qui manque de toutes les commodités de vie



Ala commune d’Ain El-Bia située à une trentaine de kilomètres à l’est  de la wilaya d’Oran, vivent dans des conditions lamentables, depuis des années. Des problèmes liés au manque d'infrastructures, défectuosité des réseaux d'assainissement et d'AEP, voirie, éclairage public en plus de l'isolement ressenti par les habitants comme un abandon, pur et simple, de la part des pouvoirs publics. Les habitants rencontrés affirment qu’ils éprouvent beaucoup de difficultés à traverser les routes et ruelles  qui mènent  à leur habitation, surtout lorsqu'il pleut, vu leur état dégradé. Outre son état détérioré, cette route est dépourvue d'éclairage public, ce qui la rend très dangereuse dès la tombée de la nuit.  Devant la grogne des habitants et de la volonté affichée par les services compétents, il a été décidé le lancement de plusieurs projets d'utilité publique, non seulement au chef-lieu mais, également, dans les localités avoisinantes qui ne cessent de prendre de l'ampleur, grâce aux nombreux projets d'habitations  qui ont été apprivoisés par le wali d’Oran,  mais selon les résidants de ces quartiers, toute ces promesses n’ont pas vue le jour et le cadre de vie dans cette localité devient de plus en plus dégradants. Certains habitants d’Aïn El-Bia, nous ont déclaré que le chef de la daïra de Béthioua a expliqué ce retard dans l’achèvement de plusieurs projets est dû à des problèmes technique et  administratifs qui ont empêché  la validation et la réalisation de ces infrastructures. Devant cet état de fait, les résidents de la localité d’Aïn El-Bia  interpellent le premier responsable de la wilaya à ouvrir une enquête pour dévoiler plusieurs dépassements  dans  l’achèvement de plusieurs projets dont la commune  bénéficie et qui selon eux sont restés à l’abandon pour cause manque de suivi, laissant ces habitants vivre un manque affreux en matière de  développement.   

Amina L.
Mardi 31 Juillet 2018 - 19:42
Lu 1061 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 20-09-2020.pdf
3.68 Mo - 19/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+