REFLEXION

C comme Cocaïne



Finalement, la saisie des 701 kilogrammes de cocaïne  ne cesse plus d’alimenter les colonnes de la presse nationale et étrangère. Depuis déjà deux semaines, la justice ne s’arrête plus ‘’d’arrêter’’ au sein de ses tribunaux  en auditionnant  même certains de ses juges, qui malheureusement seraient impliqués  dans ce scandale. Selon certaines informations relayées par la presse nationale, beaucoup d’individus auraient reçu des pots de vin pour faciliter  son introduction et avoir aidé l’accusé principal. Enfin, tout porte à croire que ce sera le feuilleton judiciaire de cet été en Algérie. L’enquête judiciaire autour de la saisie de 701 Kg de cocaïne au port d’Oran, fin mai, semble avoir  débuté avec fracas. L’homme d’affaire, Kamel Chikhi, importateur de la viande surgelée dans laquelle cette cargaison de cocaïne a été découverte, deux de ses frères, l’un de ses associés ainsi que son directeur commercial ont été placés sous mandat de dépôt,  depuis le vendredi 8 juin, par le juge d’instruction. L’enquête suit son cours et risque fort de mener  tant d’autres personnes  devant le procureur de la République pour ses besoins, car  les chefs d’inculpation  de cette affaire  sont si lourds, à savoir « constitution d’organisation pour l’importation, le commerce et la distribution de drogue » et « blanchiment d’argent », passibles de la peine de mort.  A l’attente d’autres révélations aussi fracassantes les unes que les autres, l’Algérien demeure encore si stupéfié  qu’une telle quantité de cocaïne puisse se glisser au sein du pays !

L.Ammar
Mercredi 20 Juin 2018 - 18:50
Lu 333 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+