REFLEXION

Bousfer-Oran : Divergences, accusations et zizanie de tous genres à l'APC

La commune de Bousfer, réputée par ses vocations touristiques halieutiques et agricole, connaît ces derniers jours, d’incessantes agitations, déchirements tractations et une grande zizanie entre les membres élus.



Cette fois, ces divergences sont allées jusqu’à atteindre de non retour dont les accusations sont devenues monnaie courante. Le retrait de confiance dont a fait l’objet l’ex président de l’APC, dernièrement est conçu comme étant un stimulant pour qu’il sorté de son mutisme, et passe à la contre-attaque, il s’agit effectivement outre le point de presse animé la semaine écoulée où l’ex-maire aurait menacé, de divulguer et mettre à nu certaines réalités qu’il détient selon lui, des dossiers contre les signataires de la pétition de sa mise à l’écart. C’est ce qui a déclenché la réaction immédiate de ceux-ci sachant que la saison estivale a pris fin ajoute notre interlocuteur. Dans le même ordre d’idées, il est inconcevable de continuer avec le même règlement. Si l’on sait que les quatre parkings gérés en location par les personnes expulsées, ont été récupérées par voie de justice et le contrats ayant pris effet en 1999 a expiré en 2005. De l’autre côté de ce bras de fer et remous régnant à l’APC de cette localité balnéaire, caractérisée par un climat électrique dont le courant ne passe que par les accusations, l’ex- maire a fait part à « Réflexion » que plusieurs autres facteurs ont débouché à cette situation et, il seront dévoilés incessamment toujours dans le même sillage de récupération des biens appartenant à la commune, l’ancien magistrat municipal nous renseigne de la restitution de plusieurs camps de colonie de vacances qui étaient louées pendant plusieurs années à des sociétés de renommée. Ces restitutions sont une suite logique aux réactions de l’APC de Bousfer après l’accumulation de faramineuses factures impayées. Dans tout ceci, on retient la récupération des camps, loués à l’APC d’Oran, EPICTAT, OROLAIT. En matière de perspectives et projets pouvant faire sortir la commune de Bousfer de son enclavement, il convient de souligner que 10 jeunes ont été embauchés dans le cadre du filet social. Par ailleurs, la dite commune est bénéficiaire d’une enveloppe financière estimée à trois milliards de centimes, destinés à la construction d’un CEM. Entre autres, les questions liées à l’aménagement au stade communal, sont inscrits, afin de prendre au sérieux, la masse juvénile qui attend un geste fort de la part des autorités. Comme il est en même temps question de procéder à l’électrification des zones qui n’ont pas d’éclairage à tord ou à raison, et en conclusion, notre interlocuteur nous fait savoir que les bonnes existent toujours mais en présence des intérêt lucratifs, lâchent la proie pour l’ombre, réputées par la rentabilité de cette période, les zizanies de tous genres s’installent. « que les guêpes laissent les abeilles travailler.

N.Bentifour
Samedi 19 Septembre 2009 - 08:00
Lu 637 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 06-08-2020.pdf
3.65 Mo - 05/08/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+