REFLEXION

Bengrina chassé par des manifestants à Alger



Entouré par une dizaine de militants de son parti, le président du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina a été chassé de la marche du 53e vendredi contre le système. Bengrina a réclamé la concrétisation des revendications du Hirak. « Je ne serai pas tranquille jusqu’à la concrétisation des revendications du Hirak », a-t-il dit. Mais sa tentative de regagner la confiance des Hirakistes a échoué. Il a été chassé aux cris de « Klitou leblad ya sarrakine (Vous avez pillé le pays bande de voleurs) » et « dégage ». Pour rappel  Le président du mouvement El Bina et candidat à la présidentielle du 12 décembre dernier, Abdelkader Bengrina a participé à la marche de ce 53e vendredi contre le système qui coïncide avec le premier anniversaire du mouvement populaire (Hirak).

Réflexion
Samedi 22 Février 2020 - 16:17
Lu 861 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 01-04-2020.pdf
3.71 Mo - 31/03/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+