REFLEXION

Benflis dans le fief de Bouteflika



Le président de Talai El Houryat, candidat à la présidentielle de 2019, Ali Benflis, a choisi de débuter sa campagne électorale, demain dimanche à partir de la wilaya de Tlemcen. Un choix qui n’est pas fortuit, mais qui est fait pour narguer l’ex-président et son entourage, sachant que Tlemcen est réputée pour être le fief d’Abdelaziz Bouteflika. Benflis qui était laminé au temps de l’ancien président a ainsi choisi de débuter sa campagne par Tlemcen pour manifester sa réjouissance de la fin de l’ère Bouteflika, a-t-on commenté à Talai El Houryat. Rappelons qu’en 2014, Ali Benflis a fait preuve d’une démonstration de force lors d’un meeting à Tlemcen. Le candidat très populaire en région a voulu prouver que même dans le fief d’Abdelaziz Bouteflika il avait ses soutiens. Ali Benflis avait décidé de laisser sa marque dans chaque wilaya du pays. Encore dans la wilaya de Tlemcen, au vu de son attachement au Président sortant originaire de la capitale des Zianides. Pas de doute à Tlemcen, ici c’était le fief de l’ex-Président-candidat.  L’équipe de campagne d’Ali Benflis confiante pour cette visite avait quand même pris le soin d’encadrer au maximum la visite de son candidat dans la ville choyée par Abdelaziz Bouteflika : fort dispositif sécuritaire, privé et policier avec à son arrivée comme à son départ un cortège digne d’un chef d’Etat. Seul incident, une dizaine de manifestants pro-Bouteflika qui avaient tenté de perturber la rencontre politique en chantant des slogans de soutien pour le Président sortant. Un bref mouvement vite évincé par l’important comité d’accueil qui attendait le candidat avec orchestre traditionnel et jeunes filles habillées en chedda tlemcenienne. C’est dans cette ambiance de fête qu’Ali Benflis est arrivé avec un air confiant, motivé par la foule qui se bousculait pour entrer dans la salle de meeting archicomble. Parmi eux, des militants de la ville de Tlemcen, mais aussi d’autres originaires – en grande partie –  des wilayas environnantes venus en délégation. Benflis a également suscité la curiosité des supporters de Bouteflika. « Sincèrement nous aimons Bouteflika, et nous voterons pour lui mais nous voulions découvrir ce qu’Ali Benflis, au même titre que n’importe quel candidat », a-t-on expliqué. Pour rappel, Benflis qui était directeur de campagne de Bouteflika en 1999 puis son chef du gouvernement entre 2001 et 2003, est devenu son opposant farouche après qu’il l’ait limogé. Benflis a été candidat aux élections présidentielles  de 2004 et 2014.

Réflexion
Vendredi 15 Novembre 2019 - 16:45
Lu 544 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+