REFLEXION

Baâdji sanctionne trois mouhafedhs



 Le SG du parti FLN, Abou el Fadhl Baâdji a décidé de faire payer leur indiscipline à trois mouhafedhs, leur reprochant leur insubordination aux décisions et aux orientations de la direction du vieux Front du pouvoir.  Après leur exclusion de leurs postes, les mouhafedhs de Ouargla, Souk-Ahras et de Aïn-M’lila dans la wilaya de Oum-el-Bouaghi, également membres du comité central du parti, passeront la semaine prochaine devant la commission de discipline du parti et devront répondre des griefs que Baâdji a retenus contre eux, à savoir : piétinement du règlement intérieur du Front. Ceci dit, la sanction de ces trois cadres locaux du FLN ne vient pas du néant mais de leur colère et celle, dit-on, de bien d’autres cadres et militants. Une colère, ajoute-t-on de même source, qui résulte de la composante du nouveau bureau politique du parti à propos de laquelle le secrétaire général s’est accordé une longue période.  Une composante de 18 membres, installée au début du mois de septembre dernier, alors que Baâdji a été élu secrétaire général le 30 mai dernier à l’occasion d’une session extraordinaire du comité central.  Comme il ne cesse de le ressasser, le secrétaire général du parti a promis que le FLN «va revenir avec force, notamment lors des prochaines échéances», fustigeant certains anciens dirigeants et élus du parti qui voulaient salir l'image du FLN. «Nous sommes déterminés à opérer le changement aux niveaux local et national», a-t-il déclaré lors de la première réunion du nouveau bureau politique du parti.  Ceci, non sans rappeler que le parti était passé par une étape critique, annonçant la mise en place d'un plan de travail pour l'examen de la situation prévalant au niveau des kasmas et mouhafadhas.  Mais cette colère qui couvait chez certains cadres locaux aurait une autre raison, affirme-t-on de même source, en l’occurrence les nominations opérées par le secrétaire général du parti dans le sillage du renouvellement des instances de l’Assemblée populaire nationale au sein desquelles le vieux Front détient la majorité des postes, dont notamment 4 vice-présidents de l’APN.

 

Réflexion
Samedi 17 Octobre 2020 - 16:12
Lu 121 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2020.pdf
2.89 Mo - 19/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+