REFLEXION

BOUIRA : 12 étudiants risquent la prison ferme



Douze étudiants appartenant à l’organisation estudiantine Union nationale des étudiants algériens (UNEA) et mis en cause dans une affaire scandaleuse qui a secoué l’université de Bouira, risquent la prison ferme. Cinq ont été  placés sous mandat de dépôt et sept autres, dont deux filles, sous contrôle judiciaire. Ils sont poursuivis par le doyen de la faculté des sciences économiques de l’université d’’’Akli Mohand Oulhadj’’ de Bouira et la direction de la même université pour séquestration, outrage, menace de mort et atteinte au bien de l’Etat. Ils risquent entre 2 et 4 ans de prison ferme. L’affaire remonte au mois de mars dernier, quand les mis en cause séquestrent le doyen de ladite faculté et le menace de mort afin de revoir les notes des examens à la hausse. Le doyen a pu échapper à ses ravisseurs en sautant par la fenêtre de son bureau situé au deuxième étage. Le doyen a été transféré en urgence à l’hôpital de Bouira. Souffrant de plusieurs factures, les médecins lui ont prescrit 90 jours d’incapacité de travail.                    

Ismain
Vendredi 4 Mai 2018 - 17:36
Lu 321 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+