REFLEXION

BLOQUEES AUX PORTS : Le gouvernement ordonne la libération des marchandises importées

L’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (ABEF), a adressé ce jeudi une correspondance aux banques les invitant instamment à autoriser la domiciliation des importations des marchandises, suite à la dernière instruction du président de la République qui avait ordonné le déblocage immédiat des marchandises en souffrance dans les zones sous-douanes.



Ainsi, le ministère du Commerce a ordonné la libération “sans délais” des marchandises importées avant l’instauration du régime des licences et qui sont en souffrance dans les zones sous douane. “J’ai l’honneur de vous informer que l’Abef a été destinataire d’une correspondance émanant du ministère du Commerce ayant trait à la libération, sans délais, concernant toute cargaison, dont les documents d’importation, prouvent la commande de la marchandise avant l’instauration du régime de licences d’importation“, précise l’Abef dans sa note adressée aux PDG des banques. Il est à signaler que le gouvernement vient d'élargir via l'Association des banques et des établissements financiers (Abef) la liste des produits interdits d'importation. Les banques commerciales viennent d'être destinataires d'une nouvelle note de l'Association des banques et des établissements financiers (Abef), leur enjoignant de refuser la domiciliation des opérations d'importation de plus d'une dizaine de produits. Ce nouveau tour de vis concerne des savons, des produits cosmétiques, des meubles, tapis et lustres, en passant par les produits de plomberie. L'Association professionnelle des banques et des établissements financiers (Abef) a envoyé, jeudi dernier, une nouvelle note aux banques commerciales. Le document comporte une nouvelle liste détaillée des produits concernés par l'interdiction des importations. Il s'agit des articles de robinetterie, des transformateurs électriques, du marbre fini, du granit fini, les produits rouges (tuiles et briques), des tapis, les savons et préparations organiques, les produits finis en plastique, les meubles en bois ainsi que les farines de céréales. Cette nouvelle note de l'Abef intervient alors que plusieurs opérateurs économiques se plaignent du blocage de leur marchandise au niveau des ports faute de licence d'importation, bien que les produits en question aient été importés avant l'instauration de la nouvelle réglementation relative aux licences d'importation. Les banques ont buté sur d'autres difficultés pour appliquer la mesure. Ainsi, des opérations d'importations ont été bloquées à cause d'un manque de clarté dans la première note de l'Abef. A titre de rappel, une autre correspondance datée du 18 juillet dernier a été adressée par l'Abef aux banques commerciales.

Ismain
Vendredi 11 Août 2017 - 17:58
Lu 301 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-06-2019.pdf
3.27 Mo - 16/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+