REFLEXION

BLAD TOUAHRIA (MOSTAGANEM) : Les habitants de Ouled Attia menacés par les eaux usées

De la saleté en plein les yeux et des flaques d’eaux usées d’où se dégage une odeur nauséabonde et ce, à proximité du stade communal et de l’école primaire « Benattia Mohamed ». Devant celle-ci, au seuil de l’entrée, c’est la canalisation d’évacuation des eaux usées, toute fracassée, qui retient l’attention dans un décor à donner le haut-le-cœur.



Nous sommes aux alentours du fief des « Gouaïche, Mehidi, Zehaf, Chouarfia…etc  et, les quelques habitants croisés ont une colère difficile à contenir mais apparemment bien gérée. Et pour cause, ils se plaignent des conditions de vie exécrable et d’une insalubrité insolente. C’est le fait de l’absence d’assainissement explique en partie la situation alarmante entrainant le manque de voirie ainsi que de  petits équipements publics, notamment et, en milieu rural, dans une zone éparse, c’est là tout le problème de leurs habitants. Pour eux, la saison de l’été et celle de l’hiver, sont un véritable cauchemar  à vivre avec un sentiment profond de frustration car ils font remarquer à qui les entend, qu’il y a « des projets d’utilité publique mort-nés, selon leurs dires, lesquels ont été bel et bien payés sur le budget officiel sans avoir été aucunement réalisés ! », ce qui reste à vérifier, bien entendu. Le « Douar Ouled Attia » dispose  d’une salle polyvalente où  jadis, de nombreuses jeunes filles apprenaient la couture et la coiffure, selon certains anciens du coin  qui précisent que cette salle demeure fermée depuis une bonne dizaine d’années et sa réouverture, pour occuper les jeunes gens dans des activités saines, est vivement sollicitée par la population. Au sujet de la situation catastrophique que vit « Douar Ouled Attia », le Président de l’APC de  Blad Touahria a déclaré « qu’en ce qui concerne le projet d’assainissement, c’est un projet sectoriel consistant normalement en une opération de remise en état qui n’a pas été exécutée. Nous avons fait des propositions qui n’ont pas encore abouties, jusqu’à présent », a-t-il précisé pour ce qui concerne la réactivation du projet de remise en état du réseau d’assainissement. En matière de nettoyage, le P/APC a indiqué que : « la Commune a mis à la disposition des habitants, deux (2) fois par semaine, un camion de ramassage d’ordures ménagères mais ils le délaissent pour s’en débarrasser, dehors ».Triste constat qui se produit souvent  entre les deux parties APC et habitants qui se rejettent mutuellement la balle de la responsabilité .Entre temps, le mal est là, avec toutes ses conséquences sur la santé et sur l’environnement de  cette bourgade délaissée.

Younes Zahachi
Lundi 14 Octobre 2019 - 17:36
Lu 329 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-02-2020.pdf
5.65 Mo - 24/02/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+