REFLEXION

BIR EL DJIR (ORAN) : Le wali suspend 3 délégués et menace le maire

Le wali d’Oran Mouloud Chérifi a ordonné avant hier, la suspension de 03 délégués du secteur au quartier de Sidi El Bachir dans la commune de Bir El Djir, lors d’une visite inopinée dans les localités de Sidi El Bachir pour s’enquérir de visu de l’état de salubrité au niveau de l’ensemble des localités et recensés surtout les points noirs en matière d’hygiène.



Mr Mouloud Chérifi a  été ferme, en menaçant le maire de suspension si la situation ne s’améliore pas en toute urgence tout en lui ordonnant d’aménager ces sites et d’éradiquer toutes ces décharges sauvages qui sont implantées dans ces lieux et en lui signifiant. «Je vous donne une réquisition aujourd’hui pour clôturer ce terrain, nettoyer tout ça et aménager un stade de proximité pour les jeunes de cette localité,» un dernier avertissement a  été adressé au maire de Bir El  Djir  M. Guenfoud Mohamed El Amine, qui, ce dernier était dans l’incapacité de résoudre ce problème d’hygiène qui perdure pour l’ensemble des habitants de ces localités de Sidi El Bachir et de Bendaoud 1 et 2.  Le wali d’Oran, a ordonné aussi sur place, la fermeture d’une décharge sauvage située à proximité d’une antenne administrative à haï Bendaoud dans la localité de Sidi El-Bachir, qui abrite le complexe sportif et le village olympique destinés aux Jeux Méditerranéens 2021, a été surpris des nids de-poule au milieu de la chaussée. A ce propos, il a instruit les responsables de colmater ces nids-de-poules.  Dans le même contexte,  le wali Mouloud Chérifi  a également suspendu  trois responsables de la commune de Bir El-Djir, déplorant cette négligence des gestionnaires à assurer la prise en charge des questions de l’environnement et leurs incidences sur la vie quotidienne des riverains.  «Nous avons mis en place une cellule de la wilaya pour que chacun puisse travailler en concertation, selon la feuille de route qu’on a tracée avec les services concernés pour éliminer les points noirs. On ne peut pas tolérer cette situation catastrophique des décharges sauvages », a-t-il déclaré, rappelant que la question de l’environnement nécessite une prise en charge quotidienne. Le dernier point visité celui du jardin de la nouvelle mosquée de haï Fellaoucène (ex El-Barki), située à l’entrée sud de la ville d’Oran, il s’est enquis de l’état d’avancement des travaux d’aménagement de cet espace verdâtre où un grand jet d’eau moderne est en cours de réalisation. A cette occasion, le wali a félicité l’entreprise turque pour avoir travaillé jour et nuit pour être au rendez-vous, annonçant la réception de la mosquée avant le 5 juillet prochain. Au terme de sa visite, le chef de l’exécutif de la wilaya a signalé, à la presse, plusieurs opérations d’aménagement pour donner un lifting au site immédiat du complexe sportif, assurant l’existence d’une enveloppe de 200 milliards DA, débloquée dans le cadre du Fonds commun des collectivités locales ( FCCL). Et pour conclure, il était temps d’une éventuelle  inspection dans ces  importantes communes de la  wilaya d’Oran afin de mettre un terme  à  ces dépassements qui n’augure  rien de bon.

Medjadji H.
Vendredi 29 Juin 2018 - 18:27
Lu 470 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 13-09-2020.pdf
3.34 Mo - 12/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+