REFLEXION

BIR EL DJIR (ORAN) : Le wali annule tous les marchés de l’APC

Suite à une enquête judiciaire déclenchée par un magistrat instructeur, touchant l’APC de Bir El Djir et portant sur la passation de marchés publics de plusieurs bons de commande de 800 millions de centimes, ainsi que dans des affaires liées au détournement du foncier agricole et urbanisable, le wali d’Oran, M. Mouloud Chérifi vient d’ordonner l’annulation de toutes les transactions douteuses de cette APC.



Suite aux rapports établis par les services de la brigade économique et financière du groupement de la wilaya d’Oran, sur la mauvaise gestion qui secoue cette importante municipalité, notamment l'affaire de la dilapidation des deniers publics  qui suit toujours son cours  au tribunal d'Arzew , dans le cadre d’une enquête judiciaire déclenchée par un magistrat instructeur sur l’APC de Bir El Djir, porte sur la passation de marchés publics de plusieurs bons de commande de 800 millions de centimes, ainsi que dans des affaires liées au détournement du foncier agricole et urbanisable où le maire en compagnie des élus membres du conseil de l'exécutif avec la complicité des cadres de la wilaya d’Oran, qui furent placés en détention préventive à la prison d'Arzew. Le wali d’Oran M Cherifi Mouloud a instruit ses services afin d’annuler toutes les transactions d'attribution des marchés et des  terres agricoles qui ont été détournés de leur vocation initiale pour se transformer en terrain urbanisable  qui ont été vendus par ces élus qui ne reculent devant rien pour se remplir davantage les poches, puisque l'on nous informe la fameuse affaire des 156 lots de terrains des coopératives implantés dans cette municipalité et qui ont fait l'objet de faux et usages de faux des documents administratifs voire même de faux arrêtés établis par l'ex maire qui vient d'être incarcéré par le magistrat instructeur près le tribunal de la daïra d'Arzew ont été vendus au prix fort, ce qui a d'ailleurs poussé le wali d'Oran à prendre les mesures qui s'imposent pour arrêter ce massacre. Selon le rapport établi par les éléments de la BRI et qui fait état de la complicité de hauts responsables qui seraient derrière ce détournement des terres agricoles, et l'enquête suit toujours son cours.

Medjadji Habib
Dimanche 12 Mai 2019 - 18:49
Lu 3526 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 21-05-2019.pdf
3.44 Mo - 20/05/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+