REFLEXION

BETHIOUA (ORAN) : Fermeture de l’usine de tubes d'acier d’Ali Haddad

Le complexe industriel du groupe ETRHB Haddad implanté dans la zone industrielle de Bethioua a fait l'objet de fermeture et a été scellé par les pouvoirs publics. Le prix du mètre carré de son assiette foncière est de l'ordre de 1300 Da le M2 et avait été revue à la baisse pour un montant dérisoire de 800 Da le M2 avec le concours de l'ancien wali Zaalane, l'ancien chef de la daïra, actuellement wali de Batna et l'ancien maire de Bethioua.



Cette usine spécialisée dans la fabrication des tubes d'acier sidérurgiques appartenant au groupe ETRHB Haddad est implantée sur une importante superficie au niveau de la zone industrielle de la daïra de Bethioua. Inauguré par l'ancien premier ministre Abdelmalek Sellel en avril 2017, ce complexe industriel spécialisé dans la fabrication des tubes d'acier sidérurgiques, du groupe ETRHB Haddad à été réalisé spécialement pour des contrats de commandes avec Sonatrach et le Ministère des ressources en eau. Constitué de deux unités pour la fabrication et le revêtement des tubes spirales en acier, le complexe industriel dont les travaux de réalisation ont été lancés en avril 2013 a nécessité un investissement de 210 milliards de centimes. Cette usine produisait 550.000 Tonnes de tubes destinés au transfert hydraulique, gazier, et pétrolier, s'étend sur une importante superficie au niveau de la zone industrielle de Bethioua et dont le prix du mètre carré qui lui a été fixé à 1200 Da le M2 a fait l'objet de révision d'une  baisse des prix, accordée avec le concours de l'ancien wali et ministre du transport Zaalane Abdelghani, l'ancien chef de daïra de Bethioua, M’hamedi Farid,  actuellement wali de Batna et l'ancien maire de Bethioua, Chérif Amar, qui a signé le permis de construire de la réalisation dudit projet, mitoyen de la société Tosyali, emploie plus de 250 travailleurs sont actuellement en chômage technique après la fermeture de l'usine Haddad incarcéré à la prison d'El-Harrach pour différentes affaires liées à la corruption et autres détournements du foncier à l'image des 12 lots de terrain qui ont été enlevés par la Direction générale des Domaines , sur demande du tribunal de Sidi M’hamed.  Résiliation de contrats dans l’hydraulique, bien  qu’il s’apprête à fermer l'usine de tube, basée à Bethioua , le groupe ETRHB est assommé par l’annulation du projet de transfert de Tipaza, ainsi que celui de Béchar.  L’ANBT risque de résilier d’autres contrats attribués plus tôt à Haddad, mais dont les travaux de réalisation sont à l’arrêt.

Medjadji H.
Samedi 26 Octobre 2019 - 16:36
Lu 17820 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 14-11-2019.pdf
3.45 Mo - 13/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+