REFLEXION

BENABDELMALEK RAMDANE : Elevage et vente illégale de chiots



En principe, dans le cadre de la protection de la santé publique et du citoyen, est interdite la pratique de l’élevage, de la vente et de la commercialisation d’animaux en milieu urbain, y compris celle d’autres animaux domestiques. Pourtant, dans le village de Benabdelmalek Ramdane, il y va autrement car il y a une activité  d’élevage et de vente de chiots qui se pratique dans la clandestinité et les citoyens craignent pour leur santé et celle de leurs enfants. Justement ce genre d’élevage et de commerce frauduleux de canidés est entrepris au niveau de la Cité « Amar Belhedaf », dans la Commune de Benabdelmalek Ramdane, à l’intérieur un genre de baraque de fortune en tôle. D’après nos sources, le voisinage est  intrigué  par cette situation insolite, les odeurs, les aboiements et autres désagréments insupportables, notamment par le silence qui entoure cette affaire. Des citoyens anonymes ont affirmé avoir interpellé les autorités locales par des plaintes dont ont dit qu’elles sont restées des lettres mortes, sans suite. Pour mémoire, rappelons qu’il y a la législation à respecter, mais apparemment celle-ci semble être écrasée par le poids du laxisme ; et alors, des citoyens inquiets se posent la question de savoir jusqu’à quand les autorités vont laisser cette pratique informelle d’élevage et de commerce de chiens se développer et quels sont les mesures urgentes à prendre pour recadrer cette activité. Mais, il reste à savoir d’abord combien sont-ils et où sont-ils localisés ces élevages clandestins de chiots et chiens ? Le commerce des  chiots et chiens a prospéré ces dernières années un peu partout et il se porte bien, selon les indiscrétions chuchotées par certains cynophiles. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il y a une interdiction qui frappe les chiens dangereux de races Bullmastiff, Doberman, Rottweiler, Pitbull et Bull Terrier. Du côté des citoyens, ceux-ci estiment que les chiens peuvent constituer une menace en tant que véritables armes vivantes et leur élevage une menace à la santé publique, en tant que vecteurs de maladies et pour ces raisons, ils demandent de veiller à appliquer à leur élevage, vente et possession, toutes  les mesures prévues par les textes en vigueurs.
 

Younes Zahachi
Samedi 12 Octobre 2019 - 17:02
Lu 400 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 16-10-2019.pdf
3.37 Mo - 15/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+