REFLEXION

BECHAR : La Gendarmerie arrête les auteurs de vidéos relayées sur les réseaux sociaux

Le 19 avril dernier, le service de la police judiciaire relevant du groupement territorial de la gendarmerie nationale à Béchar a traité deux affaires relatives à deux vidéos qui ont été relayées sur les réseaux sociaux Facebook et Youtube portant atteinte à la dignité de personnes, montrées dénudées et portant des traces de violence.



La première vidéo montre un jeune homme âgé de 32 ans et deux jeunes filles qui ont été filmés complètement nus sous la menace d’armes blanches par une bande criminelle. Leurs corps portaient des traces de violence et de sang. Il s’est avéré au cours du visionnage de ces vidéos que le jeune homme filmé, en l’occurrence B.M, est connu du service de  la police judiciaire relevant du groupement territorial de la gendarmerie nationale à Béchar  pour avoir porté plainte auparavant contre les dénommés B.H, Ben A.H, M.H et B.A pour coups et blessures volontaires à l’aide d’un couteau, prise de photos compromettantes sans son consentement, vol de téléphones portables et d’une somme d’argent. Le 20 avril dernier, le plaignant est revenu au siège de la gendarmerie pour signaler qu’une vidéo le montrant lui et deux filles complètement dénudés est relayée sur Facebook. Pour ce qui est de la deuxième vidéo, les faits remontent au 30 juin 2018. Jour où B.M et son ami K se dirigeaient vers son domicile pour y passer la nuit en compagnie de trois filles. A  1 heure du matin, il reçut un coup de fil de la part de Ben A. H. Lorsque B.M sortit de chez lui, Ben A. H se trouvait sur le siège avant d’un véhicule de marque Hyundai. Trois individus portant de grands couteaux sont descendus du véhicule et posèrent leurs armes sur le cou de B.M. Les dénommés B.H et H lui portèrent des coups de couteaux au front et à la paume de la main gauche et le conduisirent vers l’intérieur de son domicile. Ils lui enlevèrent ses vêtements et lui prirent la somme de 53 000 DA et deux téléphones portables qu’il avait sur lui. B.H se mit à le filmer pendant que Ben A. H s’occupait de la surveillance de la porte du domicile. Quelque temps après, B.H conduit la victime en compagnie des filles vers la salle de bain et les obligea sous la menace de son arme à se dénuder complètement et les filma. La victime, B.M, parvint à s’enfuir vers l’hôpital ophtalmologique cubain. Le personnel de cette structure sanitaire a appelé la protection civile. Cette dernière évacua le blessé d’urgence vers l’hôpital où il a reçu des soins. Les dénommés B.A, Ben A.H et K ont été présentés le 26 avril dernier par devant le procureur de la République près le tribunal de Béchar qui les a déféré devant le juge lors d’une comparution directe. B.A et Ben A.H ont été placés en détention préventive et K a été placé sous contrôle judiciaire.

Ahmed Messaoud
Mardi 28 Avril 2020 - 18:04
Lu 392 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma