REFLEXION

BECHAR : 241 motos saisies pour plusieurs infractions



Le plan spécial de sécurité adopté par la sûreté de wilaya de Béchar visant à assurer la sécurité des citoyens, des biens et la prévention des accidents de la circulation, prévoit des opérations de contrôle à grande échelle des motos de différentes cylindrées et prendre les mesures juridiques nécessaires sur les contrevenants.  Ces opérations, qui font suite aux nombreuses activités de sensibilisation organisées pour cette catégorie de conducteurs dont certains négligent le port du casque ou ne sont pas possession des documents administratifs nécessaires à la conduite de la moto, à la nécessité de sécuriser la moto. Depuis le début du mois d'octobre, les éléments du Service de sécurité publique ont mené de vastes opérations de contrôle pour faire face à diverses infractions au code de la route et délits commis par des conducteurs de motos et de motocyclettes, comme les manœuvres dangereuses sur la voie publique et l'absence de possession des documents administratifs nécessaires, en particulier le certificat d'assurance, le non-port du casque, ainsi que la résolution de diverses formes d'infractions pénales, d’autant plus que l’analyse criminelle a montré à diverses occasions l'utilisation de ces véhicules par des délinquants pour commettre leurs actes criminels, semblables à la dernière affaire traitée par les services de sécurité.  Suite à l'affaire traitée par la 7ème sûreté urbaine qui a permis l'arrestation de deux repris de justice qui utilisaient une moto pour voler à la tire les sacs à main des femmes et des jeunes filles.  C’est ainsi que depuis le 1er octobre à ce jour , 241 motos ont été saisies pour viol de la réglementation par leurs propriétaires tels que le défaut de présentations passible d’une amende de 2.000 DA tout en conservant le permis de conduire jusqu’à la présentation du reçu de paiement de l’amende, le non-port du casque nécessite le retrait immédiat du permis de conduire et une amende de 2.000 DA pour le contrevenant, ainsi que l’absence de police d’assurance, qui est une infraction de circulation qui entraîne une procédure judiciaire contre le contrevenant.

Ahmed Messaoud
Vendredi 16 Octobre 2020 - 15:34
Lu 154 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 28-10-2020.pdf
3.45 Mo - 27/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+