REFLEXION

BATAILLE RANGEE A TIARET : Des armes blanches saisies et 4 personnes écrouées

Le regain des scènes de violence, et de surcroît en période de confinement, a fini par prendre le dessus, dans certains quartiers de la ville de Tiaret.



En effet, la synthèse des mobiles de motivation trouve ses explications dans les profondes des mutations sociales sous les effets d'un développement économique soumis à une lenteur "inexplicable" et aussi un déficit en visions stratégiques. A titre d’exemple, les créations de parkings, d’aires de jeux, d’aires de verdure et de loisirs et c'est généralement au niveau des cités dortoirs que prolifèrent les germes de violence au sein de la population juvénile, apprend-on auprès d'experts sociologues. Ces derniers  n'excluent pas une recrudescence et une expansion de scènes de violence et cette thèse, se marie dans le fond et la forme avec un communiqué de presse, adressé à notre rédaction, par les services d'information et de communication, relevant de la sûreté de wilaya de Tiaret. En effet, les services de police judiciaire, relevant de la 9ème  sûreté  urbaine ont reçu un coup de téléphone, via le numéro vert 15/48, faisant part d'une grande bataille rangée, entre des jeunes d'un même quartier, lesquels ont fait usage de moyens très avancés, en vue de règlements de problèmes, entachés de discrétion. Notons, que le déplacement des éléments de la police judiciaire, en bon renfort et ce, en temps opportun a fait éviter le pire, puisque le constat sur place, a fait refléter le visage d'une vraie bataille rangée où, plusieurs voitures ont été cassées et que des jeunes ont fait usage de bouteilles "Molotov" pour incendier, tout ce qui était à leur portée. Lors de cette bagarre, les affrontements ont pris de mauvaises tournures et des proportions alarmantes, à l'exemple de recours aux grandes épées et aux gourdins «Baseball», indique le communiqué, qui précise que ces objets, ont été au menu des saisies et que plusieurs arrestations ont eu lieu. Présentés par devant le magistrat-instructeur, près le tribunal de Tiaret, 4 jeunes âgés de 20 ans, ont été placés sous mandat de dépôt, lit-on dans le communiqué.

Abdelkader Benrebiha
Vendredi 19 Juin 2020 - 18:05
Lu 549 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma