REFLEXION

BASSIN LAITIER DE BORDJIA : Mises en demeures pour 20 investisseurs agricoles

Le Directeur des Services Agricoles de la wilaya de Mostaganem a déclaré récemment que, 20 investisseurs agricoles, ont été mis en demeure, selon les modalités légales et réglementaires, de commencer les travaux de réalisation du projet de production laitière. Ils sont parmi les cinquante-deux (52) investisseurs qui ont bénéficié de terres agricoles, dans le cadre du projet « bassin laitier des Bordjia ».



En effet, le Directeur de la DSA a précisé que cette mise en demeure qui vient d’être adressée ne concernerait que 20 attributaires de terrains agricoles, acquis dans le cadre de la promotion  de la production laitière, et qui n’ont pas encore respecté les clauses du cahier de charges attaché et approuvé à leur projet d’investissement. Il devait ajouter qu’il a été constaté officiellement, que les vingt (20) investisseurs visés n’ont pas encore démarré dans les travaux préliminaires de concrétisation de leur projet, dans le cadre de la production laitière attendue, tel que prévu dans leur contrat d’engagement. Le Directeur de la DSA, a fait savoir notamment que les autres investisseurs, au nombre de Vingt-deux (22), avaient démarré dans la réalisation de travaux à savoir que : Trois (3) ont commencé la construction des étables et six (6) sont au stade de creusement de puits d’irrigation et ceci à l’instar des autres attributaires qui sont en train de réaliser des travaux divers tels, la plantation de brise-vents notamment des clôtures de délimitation et autres opérations préparatoires. Dans le cadre du suivi et de la dynamisation de l’investissement, au niveau de la zone des Bordjia,  ce drrnier a fait remarquer que M. le wali de la wilaya de Mostaganem a donné des instructions fermes afin de mettre en demeure les défaillants qui n’auraient pas respecté leurs engagements de commencer dans la réalisation de leur projet, dans les délais prévus. Ainsi donc, une mise en demeure a été adressée aux (20) Vingt investisseurs concernés, leur accordant un délai allant jusqu’à la fin du mois de mai 2018, pour entamer effectivement les travaux de réalisation de leur projet, a précisé le directeur des services agricoles. Passé ce délai, et si les travaux n’ont toujours pas démarré, ajouta –t-il, ces investisseurs sont considérés comme défaillants et n’auront qu’à présenter leur désistement à qui de droit sinon, ils seront déchus de leur droit de concession. Et dans ce cas, les parcelles de terre libérées seraient réaffectées à d’autres investisseurs en liste d’attente, dans le créneau de la production laitière, au niveau du bassin laitier de « Bordjia ».

Younes Zahachi
Mercredi 4 Avril 2018 - 14:31
Lu 318 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-06-2019.pdf
3.27 Mo - 16/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+