REFLEXION

Après les voitures, place aux trains



Un accident ferroviaire est un accident qui affecte un train en circulation et qui peut être dû à des causes internes ou externes au système ferroviaire. Ne sont pas considérés comme des accidents ferroviaires les accidents de personnes qui surviennent dans les trains, ou dans les emprises ferroviaires indépendamment de la circulation des trains, notamment les accidents de voyageurs, qui peuvent trébucher en montant dans le train, ou les suicides par exemple. Le chemin de fer est, statistiquement, l'un des moyens parmi les plus sûrs pour se déplacer, bien plus que la voiture individuelle, et approximativement au même niveau de sécurité que l'avion. Cependant, le transport ferroviaire étant un transport de masse, les accidents prennent parfois des proportions spectaculaires et entraînent de véritables catastrophes susceptibles de frapper l'imagination. En tant que passager, on a le sentiment que le train est très sûr. Cette impression personnelle concorde aussi avec l’expérience des ingénieurs en gestion des risques. Un regard sur les statistiques des causes des accidents ferroviaires surprend: Un accident sur deux est dû à une collision avec des véhicules étrangers au trafic ferroviaire ou avec des personnes. Un accident sur cinq peut être mis au compte de problèmes techniques sur l’infrastructure ou le matériel roulant et seulement un sur dix à des problèmes organisationnels tels que des erreurs d’aiguillage. Le fait que le trafic ferroviaire soit aussi presque autant contrôlé que le trafic aérien, et en tout cas beaucoup plus que le trafic routier, parle encore en sa faveur. Par contre, pour les trains qui peuvent compter jusqu’à 1000 passagers, les dimensions potentielles d’une catastrophe sont naturellement bien plus grandes. La comparaison du nombre de morts et de blessés des accidents de ces trois modes de transport aboutit toujours à la même image. Par le rail, la sécurité des passagers est légèrement plus élevée que dans les airs et suivant sur quelles bases sont effectués les calculs, elle est de 3 à 240 fois plus élevée que sur la route. Ce classement reste le même lorsque l’on considère par exemple la capacité de transport, la consommation d’énergie ou encore les nuisances pour l’environnement. Malgré tous les avantages que présentent le train sur le plan de la sécurité, il n’en demeure pas moins que, comme l’avaient relevés les orateurs précédents: «Le train est sûr mais il demeurera toujours un risque résiduel.»

Réflexion
Mardi 3 Janvier 2012 - 10:56
Lu 344 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+