REFLEXION

Après le lait, Rezig s’attaque à la mafia du jus



Le ministre du Commerce a annoncé l’interdiction de l’importation de la poudre de jus au même titre que les fruits « durant la période de récolte locale ». En effet, lors d’une déclaration à la presse ce lundi 17 février, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a menacé les usines productrices et importatrices de « la poudre de jus », exigeant de leur part des résultats concrets, notamment en termes de « taux d’intégration locale » des jus de fruits et autres boissons industrielles, rapporte le quotidien arabophone El Bilad. « Nous allons interdire l’importation [en dehors des saisons de récolte], et nous allons fixer un taux d’intégration pour le produit local. Ils doivent faire de la transformation. Je n’ai aucun intérêt à ce qu’ils importent de la poudre, ils y ajoutent de l’eau seulement et la commercialisent. », a-t-il affirmé, faisant référence aux usines algériennes de production de jus.

Réflexion
Mardi 18 Février 2020 - 18:57
Lu 1174 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-04-2020.pdf
4.71 Mo - 08/04/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+