REFLEXION

Amar Saidani serait dans le viseur de la justice



Après Djemaï et Tliba, ce serait au tour du grand parrain, Amar Saâdani en l’occurrence, d’être dans le viseur de la justice. Des sources crédibles affirment, en effet, que l’ancien président de l’APN et ex-patron du FLN serait incessamment appeler  à s’expliquer sur certains dossiers que la justice avait ‘’ignorés’’, du temps d’Abdelaziz Bouteflika.  Notons à ce sujet, que le sieur Saadani  traine trop de casseroles derrière lui. En 2008, il est mis en cause dans le scandale des détournements estimés à plus de 500 millions de dollars (52 milliards de dinars) de la générale des concessions agricoles (GCA) via sa société écran Al ‘’Karama.’’ Il est convoqué devant la juge d'instruction près le tribunal de Djelfa le 23 juin 2007 et frappé d'une interdiction de sortie du territoire (ISTN). En 2014, le site web d'investigation français ‘’Mondafrique’’ accuse Amar Saadani d'achats d'immobiliers suspects à Paris. Il a dans un premier temps nié toute implication dans cette affaire et prétendu ne détenir aucun actif en France. Il finira par la suite par  admettre  juste une acquisition, pour sa fille, en juillet 2015.

Réflexion
Mercredi 11 Septembre 2019 - 18:57
Lu 4853 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 19-09-2019.pdf
3.6 Mo - 18/09/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+