REFLEXION

Algérie : rupture et transition …



Tandis que les algériens s’impliquent dans leur nouvel univers politique et social émergeant, l’Algérie se modernise  et  veut changer de visage.
Avec le ‘’ Hirak’’, qui est une histoire Algérienne bouleversante et une grande leçon de démocratie portant une morale, le changement semble être une pointe d’espoir, sur une situation politique qui promet d’être plus transparente à l’avenir après la transition, dont le grand garant est notre armée nationale populaire Algérienne  qui a toujours été ‘’ la garante ‘de la sécurité et de la stabilité du pays’’.
En Algérie, on a l’impression d’assister à un grand changement au sein de toute une population en pleine mutation et une volonté populaire de changer la vie, d’un renouveau, d’une nouvelle politique, tel est le cocktail de ces mois de février, mars, avril 2019...
Pour notre société actuelle, soif de développement et de changement, la source d’équité, consiste à attribuer à chacun ce qui lui est dû par référence selon les principes démocratiques d’une justice sociale égale,  représentant le noyau central de son choix et de toute sa pensée, vu qu’il est le fondement même sur lequel repose une confiance totale en ses prochains responsables et représentants politiques plus technocrates qui trouveront des solutions à une telle crise.
Les mois de Février et mars avec le prolongement en avril, ont été marqués par les nombreux mouvements de contestation du ‘’Hirak’’, initiés par toutes les couches sociales, composés de  centaines de milliers de personnes dans les rues d’Alger  et également dans les grandes villes d’Algérie,  dont fonctionnaires, chômeurs,  jeunesse, étudiants…. se mobilisant et défilant pour des aspirations plus idéalistes pour une Algérie nouvelle où le citoyen algérien pourrait «réinventer sa vie dans une seconde République, où s’ouvrira pour lui une ère de stabilité sociale et politique».
Pour ce qui est d’une meilleure prise en charge de notre chère Algérie, il est venu le moment de  passer le flambeau aux générations montantes plus mûres et compétitives, qu’il faut encourager à  développer une prise de conscience sage et une compréhension de leur responsabilité civique et assumer pleinement leur rôle dans le soutien, l’unification et le renforcement de leur peuple et de leur chère grande patrie l’Algérie.                           

 

B. Adda
Lundi 15 Avril 2019 - 19:27
Lu 315 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 25-04-2019.pdf
3.2 Mo - 24/04/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+