REFLEXION

Aïcha Zinaï claque la porte du CNDH



Aïcha Zinaï, membre du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), a annoncé son retrait définitif de cette institution qu’elle estime « ne sera pas en mesure de s’acquitter de ses pouvoirs et fonctions qui lui sont confiés par la constitution et la loi ». Dans une déclaration postée sur Facebook intitulée « Retrait et appel à l’époque de la couronne », Aïcha Zinaï écrit : « Je déclare aujourd’hui avec regret, mais avec une grande détermination ma décision de me retirer définitivement de la Fondation Nationale des droits de l’homme : Le Conseil national des droits de l’homme, selon son dernier nom après avoir été promu à un organe constitutionnel sur la base des textes 198 et 199 De la constitution. » « Ces institutions existent dans la plupart des pays du monde et sont des piliers essentiels pour la protection et la promotion des droits de l’homme sur la base de la coordination entre l’état et le système international des droits de l’homme et les instruments internationaux et régionaux », souligne-t-elle. Et d’ajouter : « Mon retrait vient de ma pleine conviction – après une forte résistance, que cette institution ne sera pas en mesure de s’acquitter de ses pouvoirs et fonctions qui lui sont confiés par la constitution et la loi. »

Réflexion
Mardi 31 Mars 2020 - 17:55
Lu 657 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 31-05-2020.pdf
5.59 Mo - 30/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+