REFLEXION

Affaire Saïd, Toufik, Tartag et Hanoune : ils seront rejugés



La Cour suprême a décidé d’annuler les premiers jugements rendus par le tribunal militaire de Blida, dans l’affaire des deux ex-patrons du renseignement, Mohamed Mediène, dit Toufik, et  Bachir Tartag, la SG du PT Louisa Hanoune, et l’ex conseiller à la présidence de la République, Saïd  Bouteflika, et de reprogrammer le procès toujours à la Cour martiale de Blida, avec cependant une nouvelle composante d’officiers magistrats, a-t-on appris hier auprès de plusieurs sources. Interrogé par Liberté, Me Khaled  Bourayou affirma que : « le procès sera rejugé lors de la prochaine session criminelle. Comme la  Cour suprême a statué aussi rapidement sur le dossier, il y a de fortes chances à ce que le procès sera reprogrammé pour bientôt », a-t-il expliqué.  Pour rappel, les quatre  accusés de «complot contre l’autorité de l’armée» avaient écopé de 15 ans de prison ferme en septembre 2019. Lors du procès en appel, en février 2020, la même peine a été reconduite pour les deux anciens chefs du renseignement et pour le frère cadet de l’ex-président déchu, alors que la secrétaire générale du parti des travailleurs avait vu sa peine réduite à 3 ans de prison dont 9 mois ferme. Elle avait quitté la prison  de Blida le jour même, le soir du 10 février 2020. Quant au frère cadet de l’ex-Président, Saïd Bouteflika, il sera, vraisemblablement  présenté ultérieurement devant une juridiction civile pour répondre à des accusations liées à la corruption. En effet, le conseiller enquêteur près la Cour suprême avait officiellement instruit le dossier du frère de l’ex-président déchu Abdelaziz Bouteflika. Saïd Bouteflika serait accusé de “trafic d’influence sur la justice”. Il est cité dans plusieurs affaires liées à la corruption. Le conseiller enquêteur a décidé d’ouvrir le dossier de l’ancien conseiller présidentiel dans l’enquête visant l’ex-ministre de la justice Tayeb Louh. Dans cette affaire, il s’est avéré que Saïd Bouteflika a usé de son influence sur la justice dans plusieurs dossiers de corruption. La source ajoute que le conseiller enquêteur va se rendre à la prison militaire de Blida où Saïd Bouteflika est incarcéré pour son interrogation. Il sera ensuite traduit en justice pour répondre aux accusations dont il fait l’objet.

Réflexion
Mercredi 18 Novembre 2020 - 15:24
Lu 447 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma