REFLEXION

Administration : Attention à la fraude !



Le président Bouteflika a adressé une mise en garde à l’administration contre la tentation de répéter les erreurs du passé et de truquer les élections législatives prévues le 10 mai pour que le FLN et le RND conservent le pouvoir. Même assise sur un volcan en sommeil, l'Algérie est pour le moment le seul pays d'Afrique du Nord à ne pas avoir été balayé par le vent de contestation du printemps arabe. Le message du président s’adresse aussi bien à l’administration, dans ses différents maillons impliqués dans la préparation et la gestion de ces élections. Des sanctions sévères, seront prises contre les walis ou autres responsables administratifs qui auraient des velléités de fraude. Parce que hélas! L’administration algérienne a toujours été le grand électeur qui décide de l’issue des scrutins. Des partis comme le FLN et le RND, dont plus plusieurs responsables sont députés ou sénateurs au sein de ces partis dont l’administration appendice par excellence du pouvoir. Sollicitée à maintes reprises, et à l’occasion d’échéances parfois cruciales, et souvent instrumentalisée à l’instar des micro-partis créés artificiellement, elle manifestera souvent sa présence d’une manière formelle et ostentatoire, impuissante presque toujours à agir sur le cours des choses et à formuler clairement les préoccupations et les aspirations de la société réelle. Pour beaucoup d'Algériens, y compris des proches du gouvernement, l'Algérie n'est pas tentée par un changement radical, ni par l'envie de porter les islamistes au pouvoir après les expériences sanglantes des vingt dernières années. Des chefs de partis admettent que les choses se présentent mieux cette fois mais l'expérience nous enseigne de ne croire à rien et de voir par nous-mêmes sur le terrain. Même dans l'éventualité où le scrutin donnerait une majorité parlementaire aux islamistes, leur influence demeurerait limitée, la majorité des pouvoirs se trouvant entre les mains du président qui peut nommer le gouvernement sans l'accord des élus.

Réflexion
Dimanche 6 Mai 2012 - 11:08
Lu 320 fois
Edito
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+