REFLEXION

Abdelhafid Benmaamar, victime de la justice de Louh



 Après de longues années de galère, d’humiliations et quatre AVC, Abdelhafid Benmaamar réussira à faire entendre sa voix, en déposant plainte respectivement contre les deux anciens ministres de la Justice, Tayeb Belaiz et Tayeb Louh, Said Bouteflika et Benamar Zerhouni, les deux anciens ministres du Tourisme, Nouria Zerhouni et Abdelouaheb Nouri, quatre huissiers de justice établis à Tlemcen. Ces plaintes ont été déposées, dans le sillage de la correspondance adressée à l’ancien Procureur Général, près la Cour d’Alger, récemment nommé Ministre de la Justice, Belkacem Zoghmati, et sa convocation par les services de police en date du 29 juillet dernier, pour audition. Abdelhafid Benmaamar ne croit pas ses yeux, sur le revirement qu’a connue son histoire, dans la mesure, où une procédure rapide a eu lieu, dans la consécration de l’Etat de droit, par le PG, près la Cour d’Alger, à l’inverse de l’ancien Ministre de la Justice, qui protègera « cette mafia », en activant 4 mandats d’arrêt à son encontre, l’obligeant à passer des nuitées dans les geôles des suretés de plusieurs wilayas, lors de son transfert d’Alger vers Tlemcen qui durera six jours, en dépit de son état de santé. Il faut souligner qu’Abdelhafid Benmaamar a mené une guerre judicaire contre l’injustice, la corruption et l’arbitraire contre ceux qui l’ont dépossédés de ses biens et ceux qui sont à l’origine de son incapacité physique d’aujourd’hui.

Réflexion
Mercredi 14 Août 2019 - 19:31
Lu 1600 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 14-12-2019.pdf
3.5 Mo - 13/12/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+