REFLEXION

AWEM MOSTAGANEM : 6148 demandes d’emploi satisfaites en 2017

Autres nouveautés d’importance chez l’AWEM et c’est le lancement des services à distance chez elle puisque d’une part, le demandeur d’emploi peut désormais formuler sa demande « Online » et d’autre part, un nouveau système de facilitation est entré en application permettant le rapprochement automatique entre les tenants de l’offre d’emploi et les demandeurs



L’Agence de wilaya de l’emploi de Mostaganem (AWEM) vise l’efficacité dans le champ socioprofessionnel, nous dira le Directeur de l’Agence, M. Mohammed Dahoo lequel, fait état de pas moins de 106 ateliers sur les (TRE) techniques de recherche d’Emploi, en direction des potentiels demandeurs. Citant également que 127 sorties ont été effectuées touchant 522 entreprises et ce, sans compter les nombreuses campagnes de sensibilisation à travers presque toutes les communes de la wilaya. L’agence nationale de l’Emploi (ANEM) de Mostaganem vient de rendre public son bilan 2017. Ce dernier fait ressortir un nombre de 35.665 demandes d’emploi enregistrées au niveau des quatre (4) agences réparties au niveau de toute la wilaya. L’offre d’emploi faite par les entreprises publiques  privées  et étrangères a été de 7636 postes d’emploi disponibles, à pourvoir. Les placements effectués ont été de l’ordre de 6184  durant l’année écoulée. Toutefois, il y a lieu de préciser les 81,40%, soit 5.040 placements se sont effectués selon le mode classique, tandis que le reste représentant les 18.6%, soit 1.150 placements ; dont, ceux qui ont bénéficié d’un « Contrat de Travail Aidé » (CTA).A noter que dans cette formule, l’employeur bénéficie d’avantages substantiels consentis par l’Etat, à plusieurs niveaux  et ce, pendant une durée de 3 années. Dans le cadre du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), 548 placements on été effectués  soit, les 86 % et ce, au niveau des Entreprises économiques créatrices de richesse .Les 4% restants, soit 41 postes d’emploi concernent des postes administratifs très particuliers, dans le cadre du DAIP  par le biais d’une convention interministérielle de soutien. Ces postes en question sont particuliers à la prise en charge des « personnes à besoins spécifiques » (handicapés) tels les psycho-sociologues, les orthophonistes, les spécialistes en rééducation musculaire…etc. A noter, que l’insertion professionnelle classique s’est taillée la part du lion au niveau du secteur économique privé avec 5.034 placements représentant les 62% suivi par le secteur économique étatique avec 24%  et en dernier les 14%, chez les entreprises étrangères. La lecture du bilan ,sous l’angle sectoriel, fait ressortir  le fait  que selon le dispositif classique, les 40% des demandeurs d’emploi ont été placés dans 2.009 postes de travail, relevant du secteur  de la construction et des travaux publics .Ces derniers ont été suivis par le secteur des services qui a offert 1.512 postes, soit les 30% ;l’industrie avec 1.240 postes (24,63%) et enfin l’agriculture avec 273 postes (5,74).

Younes Zahachi
Lundi 5 Février 2018 - 18:19
Lu 211 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-03-2019.pdf
3.16 Mo - 19/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+