REFLEXION

AUTOMOBILE : Le marché de la pièce de rechange s’enflamme à Mostaganem

Le marché de la pièce détachée connait ces derniers temps une montée vertigineuse des prix à travers plusieurs points de vente dans la wilaya de Mostaganem. Une situation ayant créé beaucoup de mécontentement et de désarroi chez des propriétaires de véhicules, très surpris par cette nouvelle augmentation ; selon eux, certaines pièces ont connu une augmentation de 30%.



En effet, après la dégradation du pouvoir d'achat et la flambée des prix des fruits et légumes et autres produits alimentaires, voila qu’une autre augmentation de prix vient  compliquer d'avantage la vie des citoyens, qui se sont posés beaucoup de questions, avec la crainte que cette cherté  influe de nouveau sur les prix de transport. Selon un commerçant, cette inflation est due au déséquilibre du marché, à l’offre et la demande. Un autre problème est signalé, celui de  la pièce de rechange contrefaite sur le marché local et national. Quelques chauffeurs de taxi que nous avons rencontrés nous ont révélé qu’ils préféraient acheter des pièces usées sur le marché de l’occasion : « Acheter une pièce de rechange usagée est plus fiable et plus sûr d’acquérir une pièce neuve contrefaite qui ne dure que deux mois sans aucune garantie de sécurité », nous a-t-on confié. Selon les spécialistes, cette contrefaçon touche malheureusement l’ensemble des pièces du véhicule, à savoir freins, feux, roues, essuie-glaces, etc. Divers types de pièces ne sont pas soumises au contrôle préalable du constructeur automobile et ne portent ni marque ni source de provenance, ni garantie. Le danger est réel pour le client qui achète des produits contrefaits, et beaucoup d’importateurs malhonnêtes préfèrent ignorer la réalité pour justifier leur acte en parlant seulement de pièces copiées. L’économie de la pièce de rechange parallèle s’est réellement développée à une grande vitesse, et beaucoup de concessionnaires pensent qu’il faut vraiment lutter contre les revendeurs véreux de la pièce détachée par le renforcement des services des douanes avec des moyens modernes permettant la détection des produits contrefaits et le contrôle de l’Etat dans le marché national et assainir la vente en général, notamment avec la mise en œuvre du nouveau cahier des charges .

G. Yacine
Dimanche 15 Mars 2020 - 16:51
Lu 381 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 31-05-2020.pdf
5.59 Mo - 30/05/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+