REFLEXION

AUGMENTATION DES SALAIRES DE LA POLICE : Qui se cache derrière les fake news ?

Après la rumeur d’augmentation des salaires qui s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et ce depuis la soirée de ce samedi, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti ce samedi 16 mars l’information dans un communiqué qui précise que des poursuites judiciaires seront lancées contre ceux qui ont publié ces fake news



En effet, c’est la célérité avec laquelle la DGSN a réagi indique clairement que derrière cette rumeur malveillante, il y a eu une tentative de briser la solidarité qui s’est forgée entre les manifestants et les forces de l’ordre. Ces dernières ayant fait preuve d’un sens élevé de patriotisme en faisant corps avec les citoyens qui réclament le changement radical du système politique. Cette fausse information vise à susciter la colère des citoyens qui auraient pu réagir violemment contre les policiers lors des prochaines manifestations. Les images de membres des unités de maintien de l’ordre salués par les manifestants et celles de policiers se joignant à ces derniers pour crier leur amour de la patrie dérangent les manipulateurs tapis dans l’ombre qui ne désespèrent pas de voir l’Algérie sombrer dans le chaos. La DGSN a assuré qu’elle intenterait un procès aux propagateurs de ces «affabulations», tout en invitant les médias à s’informer auprès d’elle pour éviter que de telles allégations mensongères soient prises au sérieux par l’opinion publique. Les forces de l’ordre ont impressionné le monde entier par leur maîtrise parfaite de la gestion des mouvements des foules en dépit du nombre impressionnant de manifestants qui se comptent par millions et de l’absence d’espaces ouverts dans les villes algériennes, ce qui multiplie les risques d’incidents. Mais force est de constater que depuis le début des marches, le 22 février dernier, aucun drame n’est à signaler, hormis trois décès qui ne sont pas dus à l’usage de la force. Cette symbiose entre les manifestants et les forces de sécurité est un élément qui semble avoir échappé aux agitateurs sur les réseaux sociaux qui cherchent à provoquer une scission entre ces deux composantes du peuple, unies dans leur revendication d’une nouvelle Algérie résolument tournée vers l’avenir.

Ismain
Dimanche 17 Mars 2019 - 17:49
Lu 693 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2019.pdf
3.51 Mo - 19/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+