REFLEXION

AUDITIONNE AU TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Benhamadi de Condor placé en détention provisoire

Le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a ordonné le placement en détention provisoire du gérant du Groupe Condor, Abderrahmane Benhamadi, et de 11 autres prévenus, a indiqué ce jeudi un communiqué du Procureur de la République près la Cour d'Alger.



"Suite à l'enquête préliminaire diligentée par la section de recherches de la Gendarmerie nationale (GN) d'Alger, sur instructions du procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed, 35 personnes ont été présentées le 07 août 2019 pour des faits à caractère pénal devant le procureur de la même juridiction", a précisé le communiqué. "Après avoir été entendues sur les faits qui leur sont imputés,  le procureur de la République a transmis le dossier de l'affaire au juge d'instruction près la même juridiction qui a mis en accusation quarante (40) personnes physiques et six (06) personnes morales pour des crimes liés au "blanchiment d'argent et transfert de biens obtenus par des faits de corruption à l'effet d'en dissimuler la source illicite dans le cadre d'un groupe criminel, dilapidation et utilisation de fonds de banque, incitation d'agents publics à exploiter leur influence effective et supposée dans le but de bénéficier d'indus privilèges".  Et pour les délits de "financement occulte des partis politiques, bénéfice du pouvoir et de l'influence des agents de l'Etat, des collectivités locales, des entreprises et des institutions publiques de droit public, des entreprises publiques-économiques, des entreprises publiques à caractère industriel et commercial lors de la passation des contrats, des marchés et d'avenants à l'effet d'augmenter les prix ou de modifier, en leur faveur, la qualité des produits et des services et de l'approvisionnement". Il s'agit également des délits d’abus de fonction délibéré à l'effet d'octroi d'indus avantages à autrui en violation des dispositions légales et réglementaires, de passation de contrats en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur en vue d'accorder d'indus privilèges à autrui et de dilapidation de deniers publics". Les personnes poursuivies pour des faits à caractère pénale sont: Benhamadi Abderrahmane (homme d'affaires, gérant et actionnaire dans le Groupe Condor), quatre (4) membres de sa famille, le directeur général de la société Travocovia relevant du Groupe, trente-quatre (34) cadres et fonctionnaires relevant des secteurs de la poste, des télécommunications et des Technologies de l'information et de la communication, de la santé et de la réforme hospitalière, des transports, des finances et de la Banque extérieure d'Algérie (BEA).

Ismain
Vendredi 9 Août 2019 - 19:14
Lu 1885 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 22-08-2019.pdf
2.44 Mo - 21/08/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+