REFLEXION

ASSAINISSEMENT DU FONCIER INDUSTRIEL A ORAN : Plus de 302 opérateurs économiques mis en demeure

L’assainissement concernant le foncier industriel avec l’installation d’une commission de suivi des projets d’investissement donne ses premiers fruits. Ainsi, dans un premier temps, suite à plusieurs inspections, 302 mises en demeure ont été établies à l’encontre de bénéficiaires qui ont tardé à respecter leurs engagements dans des projets couvrant une superficie de 145 ha.



Certains bénéficiaires ont réagi, mais d’autres pas, et c’est ce qui a fait que de nouvelles mises en demeure ont été établies comme l’exige la loi. En conséquence, au 25 juin dernier, ce sont globalement 84 annulations qui ont été prononcées à l’encontre des bénéficiaires récalcitrants, ce qui correspond à une superficie récupérée de 110 ha. Le wali d'Oran M Mouloud Chérifi a indiqué dernièrement lors d'une conférence de presse qu'il a animé au siège de la wilaya d'Oran que quelque 837 projets ont été validés et agréés pour une surface totale de plus de 1.214 ha, depuis l'année dernière. Les projets d'investissement retenus totalisent un montant global de 295 milliards de DA avec la création, à moyen terme, de 64.000 emplois. Le wali a souligné que près de 700 assiettes foncières ont été attribuées par la wilaya d'Oran, au profit d'investisseurs ces 10 dernières années. Sur les 700 assiettes, nos interlocuteurs indiquent près de 500 lots de terrain du foncier industriel ont été affectés, durant la période du ‘Calpiref'. Dernièrement, le wali d'Oran, avait rassuré les investisseurs locaux sur la disponibilité du foncier, a tenu à rassurer les opérateurs économiques que tous les efforts seront consentis pour «mobiliser le foncier industriel, afin de répondre à plus de 500 demandes actuellement en instance, dans différents secteurs. Ceci grâce à la création d'une nouvelle zone industrielle à Tafraoui de 600 ha pour laquelle un comité a été installé, récemment, dont la mission est de réfléchir sur les activités à promouvoir dans cet espace, une fois viabilisé, a souligné le 1er responsable de la wilaya d'Oran. Il a, d'autre part, exprimé son regret que malgré tous «les efforts menés par les pouvoirs publics, en matière de facilitation de l'octroi du foncier, des avantages fiscaux et parafiscaux accordés, dans le cadre des lois de Finances, les projets concrétisés sont au-deçà de nos espérances». «Nous sommes conscients», dira-t-il, «des efforts à fournir en matière de viabilisation des espaces industriels. C'est pourquoi une entreprise chargée de la viabilisation a été installée, dans la zone de Hassi Ameur». Une opération estimée à 630 millions de DA, selon le wali qui a souligné, dans le même contexte, la notification d'un budget pour la viabilisation des zones de Boutlélis, Benfréha, Hassi Benokba, Oued Tlélat et Sidi Chahmi. Quant à la zone industrielle de Bethioua, sa viabilisation sera financée par le Fonds national de l'investissement. Les mêmes sources ont, également, souligné que cette dynamique a permis l'attribution de 194 lots de terrain du foncier industriel au profit des porteurs de projets. Le directeur de l'Energie a fait remarquer que des assiettes foncières ont été dédiées à la petite et moyenne entreprise, de la zone d'activité de Tafraoui, aménagée au profit de jeunes investisseurs, dans le cadre des différents dispositifs ( ANSEJ et ANGEM)».

Medjadji H.
Dimanche 14 Juillet 2019 - 17:40
Lu 463 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-09-2020.pdf
3.52 Mo - 18/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+