REFLEXION

ARZEW : Une eau “jaune” dans les robinets

Plusieurs ménages du centre-ville et des cités Emir Abdelkader et Ahmed Zabana souffrent de la présence d’une couleur jaunâtre dans l’eau, au goût d’ailleurs douteux, qui coule de leurs robinets.



Ce problème,  et même si tous les habitants ne sont pas concernés, commence sérieusement à inquiéter, étant donné que ce phénomène dure depuis déjà quelques jours.  “Nous n’avons jamais enregistré de conséquences fâcheuses sur la santé des citoyens, mais si nous pouvions, une fois pour toute, enrayer ce problème, ce serait vraiment très bien”, explique une source de l’ADE.  Du coup, les habitants du chef-lieu, d'Arzew en compagnie de ceux d'Oran Est notamment, les quartiers de St Eugène, Delmonte etc , les plus concernés par le phénomène, font avec les moyens du bord. Hadj Aissa , un habitant du chef-lieu, témoigne : “jeudi , je me faisais couler un bain, lorsqu’une couleur jaunâtre commençait à paraître dans l’eau.  Et c’est devenu maintenant assez régulier. J'ai dû donc faire couler l'eau et attendre un moment. Et puis, de l'eau ‘normale’ a coulé”. “L'autre jour, j'en avais tellement assez que je suis allée acheter de l'eau pour cuisiner”, témoigne, à son tour, une mère de famille. D’ailleurs, les services de l’ADE d'Oran Est ont reçu plusieurs plaintes à ce sujet.  Il est utile de préciser que le chef-lieu d'Arzew est  alimenté à partir des eaux du MAO Mostaganem Arzew Oran, relevant de la wilaya voisine de Mostaganem. Ainsi, et selon plusieurs témoignages de la population, “c’est une eau de couleur jaunâtre, d’un goût infect et d’une odeur nauséabonde qui jaillit des robinets, depuis déjà quelques jours”.  Ce fait peu anodin a donc suscité moult interrogations et appréhensions auprès des citoyens, et a créé une véritable panique générale parmi la population. C’est ce que révèle Hadj Aissa un ex cadre de la Sonatrach “Le geste qui sauve” : “Franchement, je suis désappointé ! L’eau du robinet est imbuvable, elle a une odeur bizarre et un goût amer…”. Dans les cités d'Oran Est en compagnie d'Arzew, les habitants sont ainsi inquiets et ne savent que faire, faute d’informations. Pour l’ADE, ce phénomène serait lié au traitement des eaux du barrage. “Comme chacun le sait, à chaque période estivale, des algues se forment au niveau des différents barrages”, explique notre source. Et de poursuivre : “Nous traitons ces eaux avec notamment, le procédé du charbon actif, afin de procéder à l’épuration de l’eau, ce qui lui donne une certaine odeur”, ajoute notre source, qui rassure, cependant sur “la qualité de cette eau”, en indiquant qu’elle est “parfaitement saine et buvable”.

Medjadji H.
Samedi 12 Octobre 2019 - 17:02
Lu 284 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 16-10-2019.pdf
3.37 Mo - 15/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+