REFLEXION

ARZEW (ORAN) : Un égout à ciel ouvert à la cité Benboulaid



Depuis plusieurs mois, une immense mare des eaux stagnantes de couleur grisâtre marque le paysage de  cette  cité résidentielle de la ville d’Arzew. Elle barre carrément une partie d’une route, empêchant toute circulation de véhicules. Ces eaux usées proviennent d’une conduite défectueuse qui déverse à l’air libre toutes sortes d’excréments humains et répand des odeurs nauséabondes incommodant les riverains. Située dans la cité résidentielle de Benboulaid dans la commune d'Arzew  dans la wilaya d’Oran, cette mare représente un danger certain pour les enfants qui risquent de s’y aventurer. Des requêtes ont été adressées aux services de l’APC (d’ailleurs sans maire depuis bientôt 6 mois) ainsi qu’aux services de la daïra, sont restées vaines . Les habitants ont peur de voir se déclarer des maladies à transmission hydrique . Des maladies de la peau ont été également constatées selon les personnes qui se sont adressées à nous pour lancer un véritable appel au secours. Aujourd’hui, la rue étant inondée, le surplus est en train de se déverser dans l’une des rues en aval et menace des habitations situées à plusieurs dizaines de mètres. Selon des informations recueillies auprès des résidents, qui nous ont informés que les services d'hygiène de la commune d'Arzew vont enfin procéder  à l'installation d'un nouveau réseau d'assainissement pour soulager un peu soit tant , ces centaines de familles qui résident dans ce vieux quartier populeux d'Arzew.   

Medjadji H.
Mardi 22 Septembre 2020 - 16:42
Lu 219 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 24-10-2020.pdf
3.02 Mo - 23/10/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+