REFLEXION

APW DE MOSTAGANEM : L’éducation, assez-bien mais …

Lors de la session de l’APW venant de s’achever, le secteur de l’éducation a été mis aux premières loges et le Directeur de l’Eduction, en l’occurrence, M. Larbi Benchohra a présenté son rapport sur l’état de son secteur, au niveau de la wilaya de Mostaganem. Si dans l’ensemble la situation est acceptable, comparée aux années précédentes, il n’en demeure pas moins qu’il reste encore des insuffisances structurelles et un manque dans certaines catégories de personnel de soutien, outre quelques autres remarques pertinentes, par ailleurs.



Le Directeur de l’Education a fait savoir qu’il a signalé à la tutelle qu’au niveau de la wilaya de Mostaganem que le secteur accuse un déficit, à savoir : 16 groupes scolaires, 09 collèges d’enseignement moyen (CEM), 07 unités de dépistage et de suivi sanitaire et 135 classes, ajoutant que le déficit en question se répercutera immanquablement sur les prochaines années scolaires tout en rappelant qu’il y a actuellement 438 établissements scolaires du cycle primaire. Lors du débat de l’assemblée sur le secteur de l’éducation, des élus ont soulevé également le manque en personnel qualifié lequel, s’est fait sentir au niveau de certains établissements scolaires ne disposant pas de cuisiniers, agents d’entretien et ceux chargés de la propreté des lieux, d’où des répercussions négatives  se traduisant par une absence de service  pénalisant les élèves ,d’une part (problème des repas) et d’autre part l’établissement concernés. Les intervenants n’ont pas raté  aussi l’occasion de mettre sur la table le dossier participatif  des parents en attirant l’attention sur le fait que les « associations des parents d’élèves »  sont dans un état de dormance et ne sont pas fonctionnelles, depuis pas mal de temps,  demandant à ce qu’elles soient réactivées dans l’intérêt général. Le volet de la santé scolaire a fait l’objet d’intérêt notamment dans le cadre des campagnes de vaccinations programmées, allusion faite à la rougeole et à la diphtérie. La question du sport scolaire n’a pas échappé aux élus qui ont noté que les stades scolaires ne sont pas  conformes aux normes et que le programme d’éducation sportive n’est pas satisfaisant à bien des égards .A ce sujet, il a été remarqué un peu partout, dans les divers établissements scolaires, que le volume horaire hebdomadaire consacré au sport est assez insuffisant .Les membres de l’APW ont relevé également que la plupart des encadreurs du sport maintiennent constamment le cap des activités sportives sur le ballon rond,  notant au passage que l’activité  centrée uniquement sur le ballon, n’est pas recommandée .Ils ont  souligné que ,dans le domaine de l’éducation ,la diversification sportive est souhaitable ,pour des raisons évidentes qui gagnerait à être prises en considération .Pour ce faire, il s’agit de concrétiser l’objectif de faire pratiquer une véritable « éducation physique sportive ». a- t-il été rappelé,  par les intervenants  sur cette question, à l’ordre du jour. Nous reviendrons dans une prochaine édition sur d’autres points qui ont aussi leur importance dans ce secteur sensible qui connait un certain progrès depuis un peu plus d’une année bien qu’il reste encore beaucoup à faire.

Younes Zahachi
Lundi 9 Avril 2018 - 17:02
Lu 249 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 18-03-2019.pdf
3.35 Mo - 17/03/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+