REFLEXION

APRES LE SINISTRE D’UNE ECOLE A TIARET : Les parents menacent d’occuper la rue



En dépit des successives correspondances adressées par la directrice d’école ainsi que l'association des parents d’élèves, aux responsables de l’éducation, relatant les conditions de scolarité des 300 élèves; aucune réaction n'a été remarquée au sein des responsables de la direction de l’éducation de la wilaya de Tiaret .Cette école, faudrait-il le rappeler ,a ouvert ses portes en 1965 et est implantée juste à côté d'une grande ferme coloniale dont certaines porcheries servent d'habitations comme nous l'avons relaté dans nos éditions antérieures. Composée de 10 classes, dont 3 fermées eu égard à leur vétusté et les classes restantes présentent un réel danger et leurs toits menacent effondrement à chaque minute et plus particulièrement en temps d'averses où les ruissellements d'eaux perturbent les cours et deviennent un mobile direct pour quitter les classes et ce qui est arrivé,  dimanche dernier , est illustratif à plusieurs échelles et l'on a appris, auprès de parents d’élèves; que les classes présentent un véritable risque pour leurs enfants en bas âge. Ces parents d’élèves se sont déplacés à la direction de la protection civile où ils ont été informés que leurs prérogatives sont liées au secours et que les risques d'effondrement relèvent des missions de l’assemblée populaire communale et ses services techniques. Au niveau de l'A.P.C, le responsable concerné, leur a confié de s'adresser à la direction de l’éducation, le temps où le calvaire vécu par les élèves, en bas âge, de cette école s'amplifie et les inquiétudes paraissent gagner plus d'espaces. A ce titre, les parents d’élèves et proie à un ras-le-bol sans qualifiant menacent de passer à la vitesse supérieure pour mieux faire parvenir leur message et ne voient que la rue comme unique échappatoire. Pour l'heure, la grogne des parents a atteint son summum et les risques de couper la route, qui connait un trafic routier, sont majeurs, car il s'agit d'enfants pris en otage par une passivité des responsables d’éducation et aussi de la commune qui se démarquent de leur noble mission .L'état lamentable dans lequel se trouve cette école ne suscite-t-il pas une virée des responsables concernés pour mieux évaluer les risques auxquels sont exposés les enfants et ce, avant la catastrophe, tonnent les parents d’élèves en notre présence et ne cachant point leur mécontentement, ils sollicitent l'intervention directe du wali de Tiaret.

A.Benrebiha
Lundi 4 Février 2019 - 18:52
Lu 358 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma