REFLEXION

APRES LA DISPARITION DES GRILLES D’AVALOIRS ET DES BOUCHES D’EGOUT : Les panneaux de signalisation ‘’s’envolent’’ à Mostaganem !

Après le vol des grilles d'avaloirs et des bouches d’égout, c’est au tour de centaines de panneaux de signalisation de disparaître sans laisser de traces. Ce pillage des biens du patrimoine public semble prendre des proportions alarmantes aux graves conséquences et malheureusement, ne point paraître inquiéter aucune autorité pour le déclenchement d'une enquête sur ce crime économique qui ruine l'économie nationale et parasite de jeunes éléments de la société, par l'incitation au vol et au gain facile....!



A l'instar des autres wilayas, Mostaganem n'a pu être épargnée par le pillage des biens et du patrimoine public, qui présente une source de revenu non négligeable pour tant de délinquants, qui ne sont que les pions d'une industrie qui brasse des milliards par jour. ! Cette pratique qui tend à se généraliser au sein de toutes les communes de la wilaya, vient de prendre des proportions alarmantes en ciblant tout dernièrement les panneaux de signalisation qui disparaissent d'un jour à l'autre. Le recours au vol des produits ferreux ne nuit pas uniquement au trésor public en lui causant des pertes difficiles à supporter, il a engendré en outre de graves conséquences au sein de la société, il demeure à l'origine de la naissance de tant de maux sociaux. Il a incité des centaines de mineurs à la délinquance et à la pratique quotidienne du vol de tout produit en fer susceptible de rapporter de l'argent , il a poussé également au développement de bandes de malfrats spécialisés dans le vol des câbles téléphoniques et électriques pour le cuivre qu'ils contiennent, et a favorisé en dernier lieu l'exploitation des enfants en les poussant vers l'abandon des études et vers l'orientation du ramassage et de la collecte des déchets ferreux .Malheureusement, ce commerce juteux pour ceux qui le supervisent sans se salir les mains ,persiste d'une année à l'autre à faire saigner l'économie nationale et tente de l'affaiblir par les multiples vols des produits ferreux .  Les organismes publics  ciblés par ces vols multiples, demeurent Algérie Télécom, et la Sonelgaz qui assistent , impuissantes , depuis tant d'années au cambriolage des câbles électriques et téléphoniques de leurs réseaux et ne trouvent comme solutions que le remplacement des câbles disparus pour rétablir le téléphone ou l'électricité. La direction  des travaux publics qui ne cesse de signaler la disparition de centaines de panneaux de signalisation, la société nationale des transports ferroviaires qui reste la plus visée par le vol des rames de passage des trains) et en dernier les collectivités locales (les communes dont certaines voient disparaître de jour en jour la totalité des grilles d'avaloirs et les bouches d'égout des réseaux d'assainissement). Selon certaines indiscrétions, des mains orchestrent de loin ce commerce qui a fini par s'organiser en de réseaux dirigés par des puissances solides d'argent qui ne reculent plus pour collecter les déchets ferreux ,quitte à ruiner et plier l'économie nationale. A ce titre, le kilogramme de métal se négocie  déjà de 100 à 200 dinars tandis  que celui du cuivre varie de 500 à 700 dinars auprès de certains ramasseurs (et voleurs également) au sein des communes. Des camionnettes transportent ces chargements vers des entrepôts clandestins. Une deuxième opération prend le relais, elle consiste en un tri judicieux des métaux, au classement et au stockage des produits selon leur nature. Une troisième opération s'en suit et consiste en l'acheminement des métaux vers des destinations inconnues, toujours selon la source d'information. En dépit de quelques arrestations opérées ça et là ,aboutissant à l'interpellation de quelques délinquants, pris en flagrant délit avec un panneau de signalisation sous le bras ,il est temps que ce phénomène de dimension nationale se traite profondément avec toute une attention particulière et une stratégie toute différente tendant à mettre la main sur les véritables auteurs de ce crime économique encore impuni...

L.Ammar
Mardi 15 Novembre 2016 - 15:01
Lu 342 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma