REFLEXION

APC D’ORAN : Près de 2000 employés demandent régulation

Rien ne va plus dans cette importante municipalité voire deuxième ville d'Algérie, du fait que les membres du Conseil syndical des travailleurs de la commune d'Oran n'ont pas trouvés d'issue, ni encore mieux pour régulariser ces milliers de travailleurs en attente d'une régularisation depuis plus de 20 années.



Ces derniers se sont déplacés chez M.Sidi Saïd à la Centrale syndicale de l'UGTA à Alger pour revendiquer le dossier de titularisation des 1.100 travailleurs saisonniers et des 800 vacataires , en attente d'une régularisation depuis plus d'une décennie. Les membres du Conseil syndical vont  rencontrés les responsables de la Fédération nationale des travailleurs des collectivités locales (UGTA), en vu d'accélérer le processus de régularisation de cette frange de travailleurs. Les membres du Conseil syndical sont unanimes et comptent énormément sur cette rencontre  auprès de ces instances syndicalistes mais aussi auprès du ministre de l'intérieur et des collectivités locales.  Il faut signaler que ce dossier,  constitue un cheval de bataille pour le Conseil syndical, qui a fait l'objet de plusieurs rencontres avec les responsables qui avaient, certes, promis de se pencher sur leur cas, mais jusqu'à présent rien n'a été entrepris. Le secrétaire général du Conseil syndical M. Ahmed Mentfakh a réitéré l'engagement total du syndicat, soutenu par la Fédération nationale, pour faire aboutir les revendications des travailleurs saisonniers et vacataires de la commune d'Oran, rappelant que le problème des saisonniers et vacataires de la commune est l'un des plus épineux problèmes qui tarde à être résolu uniquement au niveau de la commune d'Oran pour négligence, contrairement aux autres communes. Les travailleurs saisonniers et vacataires, soutenus par leur syndicat ont, à maintes reprises, manifesté leurs ras le bol à travers des sit-in de protestation, exigeant leur permanisation. Les concernés et leurs syndicalistes s'interrogent sur les véritables raisons qui font que la commune d'Oran reste la seule du pays à n'avoir pas assaini cette situation, jusqu'à ce jour. Pour le syndicat, il est inconcevable que des agents, ayant 15, voire 20 ans d'activité, demeurent vacataires ou saisonniers, un statut d'emploi  précaire. M. Mentfakh assure qu'en matière de régularisation, la priorité doit être donnée aux agents non encore permanisés depuis des décennies. Le secrétaire général du Conseil syndical rappelle à ce titre, que les communaux revendiquent la régularisation de leur situation et leur droit à être permanisés, avec tous les acquis sociaux y afférents, notamment, en comptabilisant les années d'ancienneté cumulées comme saisonniers. Il signale à ce titre que certains travaillent à l'APC depuis plus de 20 ans, en tant que saisonniers comme agents  d'entretien, de voirie, de jardiniers activent  avec un salaire très maigre de misère. Bon nombre d'agent sont sortis en retraite avec ce statut de saisonnier qui n'existe nulle part ailleurs dans les autres APC d'Algérie.

 

Medjadji Habib
Mercredi 6 Février 2019 - 18:23
Lu 301 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 19-02-2019.pdf
3.6 Mo - 18/02/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+