REFLEXION

ANSEJ A MOSTAGANEM : 15.000 entreprises éligibles au rééchelonnement de dettes

M. Abdelkader Nehila, directeur de l’Ansej à Mostaganem, a révélé que pas moins de 15.000 entreprises montées dans le cadre des dispositifs ANSEJ sont désormais assujettis à un rééchelonnement des crédits et effacement des Agios.



Une déclaration qui vient d’être rendue publique lors d’une récente rencontre de sensibilisation à l’égard de la tranche des promoteurs en question, au niveau de la chambre de Commerce et d’Industrie Dahra de Mostaganem, à laquelle avait également pris part la direction de wilaya de l’agence nationale de l’emploi. Bien sûr, la nouvelle mesure touche les bénéficiaires et jeunes porteurs de projets ayant monté leurs entreprises dans le cadre des dispositifs d’aide aux jeunes. Selon, le directeur de l’Ansej, cette nouvelle donne vient pour permettre aux promoteurs un certain assouplissement dans le cadre des facilitations à la création d’emplois des bénéficiaires d’aide depuis 2011. Le même responsable a également mis en exergue l’autre mesure d’assouplissement par rapport à la toute nouvelle convention par rapport aux agios réservés et éligibles à l’effacement nées des crédits accordés aux promoteurs ANSEJ avant le mois de mars 2011. Un assouplissement qui en fait répond à la signature d’un accord dans ce sens en septembre 2017 entre les banques publiques, l’Agence Nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes (ANSEJ) et le Fonds de caution mutuelle de garantie risques/Crédits jeunes promoteurs. Ainsi, cette action permet d'effacer les pénalités de retard et de soi, toutes les charges qui en découlent pour les micro-entreprises financées avant 2011. Pour bénéficier de cette nouvelle donne qui vient à pic pour pas mal de promoteurs qui bossent sérieusement, les concernés doivent introduire une demande auprès de l'Ansej et de la Cnac qui pour leur part, ont le droit d’avoir un regard sur la présence du matériel au niveau de la micro-entreprise. Une fois le dossier déposé c’est à la banque de procéder à l'effacement des agios réservés. D’où avec, des poursuites judiciaires et fixeront le montant des crédits rééchelonnés pour une période étalée sur 5 ans, dont 12 mois de différé maximum selon le cas. La décision d’annuler les pénalités des bénéficiaires des projets Ansej et Cnac, et de délai jusqu’au 30 juin 2018. Il y a lieu de rappeler qu’il s’agit d’effacer les agios (intérêts et pénalités) des entreprises CNAC et ANSEJ, qui étaient sous un régime plus contraignant avant mars 2011. L’ancien régime soumettait les jeunes promoteurs à des taux d’intérêt non bonifiés. Un rééchelonnement qualifié de « deuxième chance pouvant permettre aux promoteurs en difficulté financière de redémarrer leur activité ».

Iliès Benabdesalem
Samedi 10 Février 2018 - 17:17
Lu 458 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition 19-06-2019.pdf
2.94 Mo - 18/06/2019





Actualites et journaux Afrique





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+