REFLEXION

ANNULATION D’UNE CENTAINE DE TITRES D’ATTRIBUTION DE TERRE : Coup de bulldozer du wali de Mostaganem

Un vrai coup de bulldozer a été donné par le wali de Mostaganem pour raser des superbes villas, des terrains stratégiques et récupérer les assiettes foncières et rendre à César ce qui appartient à César. Le ‘’Mendjel’’ de Monsieur Rabhi a commencé, rien ne l’arrête, et même des hauts responsables, des milliardaires et des intouchables ont été touchés…et au bonheur de Mostaganem, la majorité des nouveaux bénéficiaires des terrains récupérés à EL-Bordjia, sont des mostaganemois !



Le wali de Mostaganem n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour montrer son refus et son mécontentement devant cette hémorragie qui menace le foncier urbain et agricole, -notamment les terrains octroyés dans une zone inconstructible retenue pour les espaces verts-, et la nonchalance des investisseurs ayant bénéficié de lots de terrains depuis plusieurs années sans qu’ils entament les travaux , le wali a ordonné l’annulation des décisions d’attribution de plusieurs arrêtés et affectations ainsi que la restitution des terrains , que ce soit dans la zone industrielle Bordjia, ou dans les zones touristiques, tels que Benabdelmalek Ramdane, Stidia , ou encore les zones d’activité de Fornaka , Ain Nouissy ou la banlieue de Mostaganem. Ainsi après une enquête minutieuse menée par les services de la wilaya de Mostaganem, sur les différents terrains octroyés, dans le cadre de l’investissement tous types confondus, le wali de Mostaganem, a déclenché une bataille judiciaire et administrative dans le cadre de la loi en vigueur pour annuler les attributions de terrains des investisseurs retardataires et récupérer les terrains. Dans ce contexte, le wali après avoir annulé il y’a quelques jours 22 actes de concession au bassin laitier d’El Bordjia, continue sur le même rythme en annulant une vingtaine d’autres attributions dans la même zone industrielle de Bordjia. Une façon de mettre fin aux faux investisseurs qui trainent depuis des années sans enclencher les travaux de réalisation.

Annulation des octrois des terrains des Castors, cité El-Houria , Chélif et Ouillis !
Au niveau de la cité les Castors, le wali a engagé des procédures judiciaires contre les propriétaires de sept villas érigées sur des terrains inconstructibles ‘’espaces verts’’ octroyés par l’agence foncière pour l’annulation des actes, et récupérer les terrains. Pour se faire, le wali a lancé une enquête publique pour l’utilité publique, afin de préserver l’urbanisation de ce site, qui héberge le fameux grand projet d’aménagement de l’Oued Ain Sefra, où l’Etat a engagé des travaux de réhabilitation et d’aménagement du lit de l’oued pour le transformer en une véritable petite ville écologique avec des espaces verts, des piétonnières, des espaces d’attractions et loisirs, des aires de pique-nique, des pistes cyclables et autres. Un projet estimé à plus de 250 milliards réalisé sur une étendue reliant l’intersection de Sidi Othmane jusqu’aux trois ponts. Avec beaucoup de fermeté, le wali a annulé également les affectations de six terrains octroyés en 2014 à des oligarques connus à Mostaganem pour faire des showrooms, au niveau de l’assiette foncière située à Hai El Houria (Bas) sur la route allant du centre-ville sur le côté d’Ain Sefra vers Haï el Houria avant d’arriver à la faculté de l’université. Ces terrains seront récupérés et classés utilité publique car ils sont situés en face du projet ‘’Ain Sefra’’.
A la commune de Benabdelmalek Ramdane, ex Ouillis, le wali suite à une enquête foncière,  a ordonné l’annulation des affectations et la récupération de certains terrains attribués sur le dit site, puisqu’ il s’est avéré que c’est une Zone forestière, de même que la zone de Chélif où toutes les affectations ont été annulées après que l’enquête a révélé que cette région est également, une Zone forestière.  

 

Riad
Dimanche 16 Juin 2019 - 19:16
Lu 7099 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 17-11-2019.pdf
4.14 Mo - 16/11/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+