REFLEXION

ANARCHIE DES PROPOSITIONS POLITIQUES : Même les avocats ont leur feuille de route



La corporation des avocats qui est particulièrement active dans la rue depuis le début de la protestation citoyenne contre le 5ème mandat et le départ du système, vient de lancer, lui aussi sa feuille de route. Dans un communiqué rendu public hier  mercredi, l’Union nationale des ordres des avocats a appelé, le pouvoir à ouvrir «en toute  urgence un dialogue  avec le mouvement populaire et l’opposition,  afin de trouver  des issues constitutionnelles et politiques, pour composer un gouvernement  neutre et consensuel, chargé de gérer la période de transition».  Les avocats proposent un plan en cinq points devant aboutir à la fin de la crise politique via l’élection de nouvelles institutions légitimes.  Ils précisent d’abord que leur corporation maintienne son soutiens ans réserve au mouvement de contestation populaire «contre le 5ème mandant et le départ du système» De la même manière, les avocats rejettent les dernières propositions faites par la présidence de la République qui d’après eux, ne satisfont pas les revendications du peuple du fait qu’elles ne visent pas à changer le système mais à rallonger sa durée de vie».  C’est pourquoi ils pensent  qu’il impératif de mettre en place une «courte période de transition» devant garantir la tenue d’une élection présidentielle dans des «circonstances calmes».  Considérant que l’Algérie est en train de négocier un «virage historique parsemée de dangers», les avocats exhortent le pouvoir à ouvrir «rapidement» un dialogue avec les représentants du mouvement de protestation et ceux de l’opposition politique.  L’objectif étant de trouver des «solutions politiques et constitutionnelles à la crise et la mise en place d’un gouvernement «neutre» et de «compromis» qui serait acceptée par les animateurs du mouvement populaire. Les avocats estiment que ce gouvernement de transition devrait être doté de toutes les «attributions exécutives à travers une disposition constitutionnelle» qui lui permettrait d’organiser l’élection présidentielle.        

Ismain
Mercredi 13 Mars 2019 - 17:26
Lu 272 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 20-10-2019.pdf
3.51 Mo - 19/10/2019





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+