REFLEXION

AMPLEUR INQUIETANTE DES TENTATIVES DE SUICIDE A ORAN : 8 cas enregistrés toutes les semaines !

Les tentatives de suicide tendent à prendre une ampleur alarmante à travers le territoire de la wilaya d’Oran. Pas moins de 08 cas de tentative de suicide sont enregistrés chaque semaine, auprès du service des urgences du centre hospitalo-universitaire d’Oran. Ce dernier vient de tirer la sonnette d’alarme, après avoir pris en charge une vingtaine de cas au mois de Novembre dernier.



Ce service souligne également que les tentatives de suicide tendent à prendre des proportions assez dangereuses, de par le bilan de personnes attentant à leur vie, et qui a déjà atteint le chiffre des 36 cas.  Ces malheureux ont tenté de se tuer en recourant à des matières toxiques. Au mois de Novembre, le service a enregistré encore une vingtaine d’individus ayant tenté de mettre fin à leurs jours. Ces statistiques restent un indicateur expliquant la montée inquiétante de ce phénomène qui s’accentue d’un jour à l’autre, et qui est malheureusement d’une moyenne de 08 tentatives de suicide, enregistrées d’une semaine à l’autre. En ce sens, le corps médical tire la sonnette d’alarme et attire l’attention sur cette situation déplorable du recours au suicide, qui frappe de plein fouet la jeunesse, une catégorie si sensible de la société. Il ajoute, que beaucoup de jeunes, de l’âge de l’adolescence à 32 ans, demeure fortement ciblés par ce fléau redoutable, et dont une forte majorité de filles de cette tranche, tentent fatalement d’y recourir. Quant à ces facteurs, ils sont multiples, et ont souvent une origine liée à des troubles psychiques, qui sont associés à 90 % des cas de suicide. La dépression constitue également l’un des facteurs de risques, les plus fréquents et qui poussent au suicide, suite à un rejet familial des plus insupportables pour les sujets atteints. D’autres troubles sont également cités, dont l’anxiété et la schizophrénie, une maladie atypique très mal tolérée par la famille du malade. Les addictions avec en tout premier lieu, l’alcool et la drogue sont également pointés du doigt et causent le recours au suicide. En dernier, les antécédents personnels ou familiaux de comportements suicidaires sont aussi à l’origine de ce mal ravageur.

L.Ammar
Samedi 9 Décembre 2017 - 17:42
Lu 428 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma