REFLEXION

ALGER : 2 ans de prison pour le ‘’dénudé’’



L’automobiliste qui s’est dénudé, le 16 avril dernier, au niveau des Sablettes à Alger, pour protester contre le retrait de son permis, est passé, hier devant le juge du tribunal d’Hussein Dey pour des faits relatifs à l’atteinte à la pudeur, outrage à un agent de l’ordre et exercice d’une activité (clandestin) sans autorisation. Le Procureur de la République a requis contre lui une peine d’emprisonnement de deux années en plus d’une amende de 50 000 dinars. Le nommé H. Mustapha, né en 1965 (âgé de 52 ans), est actuellement sous les verrous au niveau de la prison d’El Harrach. Devant le juge, ses avocats commis d’office ont évoqué des troubles mentaux. Selon eux, le mis en cause a été interné, durant les années quatre-vingt-dix, pendant trois mois. Affirmant que le policier qui l’avait verbalisé lui avait manqué de respect. Le juge a signifié à la défense que son client aurait dû déposer une plainte. Rappelons que le prévenu, chauffeur clandestin, transportait quatre personnes des Eucalyptus vers Alger centre ce jour-là. Arrivé à un point de contrôle, il s’est vu retirer le permis de conduire pour un excès de vitesse. Mécontent, il monte sur le toit de son véhicule et se dénude.        

Nadine
Mercredi 25 Avril 2018 - 18:08
Lu 667 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 24-05-2018.pdf
3.96 Mo - 23/05/2018





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+