REFLEXION

ALERTE AU MILDIOU A MOSTAGANEM : La pomme de terre de saison menacée



Compte tenu de l’apparition du ‘’Mildiou’’ dans quelques foyers de certains bassins maraichers à Mostaganem, la phase d’alerte a été déclenchée, et c’est en ce sens, qu’une campagne de sensibilisation a été organisée auprès des fellahs. Dans le même sillage un bulletin d’alerte en date du 06/02/2020 a été lancé par  l’Institut national de la protection des végétaux de Mostaganem (INPV, pour avertir les agriculteurs des dégâts que peut provoquer le mildiou. A cet effet, il est recommandé aux producteurs de traiter leurs champs de maraichers avec des produits fongicides adéquats, tout en respectant l’intervalle entre les traitements, afin d’éviter  la propagation de ce parasite du Mildiou qui s’attaque généralement à la pomme de terre. Ce parasite mondialement répandu à travers les zones  de culture de la pomme de terre s'attaquant  à tous les organes de la plante (feuilles, pétioles, tiges, jeunes pousses, bouquets terminaux et tubercules), provoquant des épidémies, pourrait détruire une grande partie des cultures si les conditions climatiques lui sont favorables. Ce dernier  est considéré comme un champignon nocif, principal ennemi des cultures de la pomme de terre, c’est dire l’importance du risque encouru sur les tubercules arrivant à maturité dans les différentes terres agricoles contaminées. Il existe bien des solutions de prévoyance d’une telle maladie ravageuse, comme l’usage de pesticides ou le recours aux produits bio, afin d’obtenir une bonne rentabilité à la vente de la production.                                

G.Yacine
Mardi 11 Février 2020 - 16:19
Lu 3968 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 09-04-2020.pdf
4.71 Mo - 08/04/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+