REFLEXION

AIN TURCK : Un projet de la SEOR fait un mort et un blessé grave



A n’y rien comprendre ce qui se trame dans cette importante municipalité côtière de Ain Turck. L'entreprise SEOR était chargée pour effectuer le projet d'assainissement des eaux usées du centre ville de Ain Turck notamment au niveau de la rue Mellinette dans le quartier de Paradis plage, tout juste mitoyen à une école primaire sur une distance de 01 km. Selon les informations recueillies auprès du voisinage l'entreprise privée réalisatrice du projet  qui a entrepris ces travaux en date du 05 janvier 2020, n'a pas respecté les normes requises conformément au cahier des charges mais aussi ceux de l'environnement, du fait qu'il ont commencé à creuser des tronçons de plus de 2,80 m par un engin de brise roche ce qui a d' ailleurs provoqué un renversement des débris  de la route qui ont soudainement enterré les jeunes travailleurs de cette entreprise par le renversement de la terre, et il a fallu l'intervention des éléments de la protection civile pour sauver des dizaines de victimes de ces travailleurs enterrés dans le tronçon où il a été enregistré un mort et un deuxième blessé gravement qui a été aussitôt transféré à l'hôpital Medjeber de Ain Turck et mis en observation  dans un état comateux. Selon les résidents du quartier, une vidéo a été publiée par les résidents sur les réseaux sociaux. Notons que l'entreprise réalisatrice du projet, engagée par la société SEOR, a entamé les travaux de creusement de la tranchée d'une distance de plus d'un kilomètre sans autorisation délivrée par les services concernés. Pire encore, les jeunes travailleurs ne sont pas déclarés, et n’ont pas d’assurance et il est à se demander où sont passés ces contrôleurs de la CNAS en compagnie de ceux du suivi relevant des services compétents  de la commune de Ain Turck, pour pas ne les citer tous et la faute incombe aux autorités locales qui ont fermé l'œil sur ces dépassements où un tragique incident de dérapage a fait un mort et un blessé grave dans un état comateux. Il est des plus urgents que les autorités locales et celles de la wilaya prennent les mesures qui s'imposent pour s'enquérir de cette situation grave qui a failli mettre les enfants scolarisés de cet établissement en danger,  dont les parents d'élèves en compagnie des résidents du quartier Paradis plage demandent l'ouverture d'une enquête. Il est à se demander  qui va dédommager ce jeune travailleur qui a été enterré vivant en compagnie de son collègue, à cause  de cette entreprise réalisatrice qui n'a pas respecté les normes requises pour entreprendre ces travaux d'assainissement de creusement des tronçons pour la pose des  buses de conduite des eaux usées conforment aux clauses de l'environnement.                          

Medjadji H
Mardi 7 Janvier 2020 - 15:36
Lu 306 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 23-09-2020.pdf
3.28 Mo - 22/09/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+