REFLEXION

AIN NOUISSY : Les délocalisés pour le marché couvert, inquiets …



Les marchands des fruits et légumes ont déserté le marché couvert pour s’installer à sa proximité, sur la route, considérant que ce Souk n’est pas conforme et ne répond pas aux exigences des commerçants. En effet, la situation qui demeure préoccupante, en ces temps de pluie et de froid, doit être réglée vers un endroit censé les protéger eux et leurs marchandises, et ce dans  un authentique espace commercial acceptable. Notons que ces marchands ont été délocalisés dans un espace étroit entre deux murailles, des locaux commerciaux et celle de la clôture de l’ancien marché  hebdomadaire. Toutefois, ces détaillants ont érigé des baraques « en bâche » dans lesquelles ils ont entreposé les fruits et légumes donnant une image terne à la cité des thermes.  Le marché couvert  aurait été loué à un locataire qui a entrepris des travaux d’aménagement toujours en cours et ce  après avoir démoli l’intérieur, ne laissant que les quatre murs et la dalle. Les commerçants ont tellement  enduré, ils attendent d’être pris en charge dans un milieu adapté pour exercer  leur métier dans de bonnes conditions. En dépit de cela, ces derniers  payent leurs impôts.           

G.Yacine
Mercredi 1 Janvier 2020 - 16:15
Lu 599 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | Moul Firma






Edition du 04-06-2020.pdf
5.5 Mo - 03/06/2020





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+